Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 05 mars |
Sainte Olive
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Syrie : toujours sans nouvelles des deux évêques orthodoxes d’Alep

Eveques syriens enlevés

© DR

Oeuvre d'Orient - publié le 26/07/13

Trois mois après leur enlèvement,on ne sait rien sur leur sort . L'angoisse grandit chez les chrétiens. de toutes confessions.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

 Ils ont été enlevés le 22 avril dernier, et trois mois après, on est toujours sans nouvelles de Mgr Paul Yazigi et de Mgr Jean Ibrahim, tous deux évêques orthodoxes d’Alep.

Aucune information, aucun indice ne permet d’établir avec certitude ce qu’il est advenu des deux évêques, confirme Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l’Œuvre :

« Tant que l’on n’a pas de preuve de leur mort, on ne peut affirmer que les évêques ont été tués », poursuit Mgr Gollnisch qui préfère mettre l’accent sur la responsabilité des autorités internationales pour exiger une action, à savoir apporter des preuves de vie des deux évêques et dire si des négociations sont en cours.

Mgr Gollnisch s’impatiente face à ce silence : « Que l’on ne jette pas sur la place publique des négociations en cours, c’est normal ! Mais les Occidentaux, qui sont forcément en contact avec les autorités rebelles, doivent absolument leur demander si elles ont des interlocuteurs avec qui négocier » la libération des deux évêques.

Quant à l’identité des kidnappeurs, le flou reste total.  Toutefois, ce qui est sûr pour Mgr Gollnisch, c’est que ceux qui ont les moyens d’exiger des preuves de vie auprès des ravisseurs doivent agir au plus vite.

Le directeur général de l’organisme consacré à l’aide aux chrétiens d’Orient, souligne l’urgence et la gravité de cette question : « S’en prendre à des évêques, c’est montrer que les prêtres et les fidèles ne sont plus en sécurité en Syrie, et c’est donc menacer tous les chrétiens de ce pays », estime-t-il.

Le sort des chrétiens du Proche-Orient a  été au centre de toutes les rencontres des Patriarches des Eglises orthodoxes locales et de leurs représentants réunis à Moscou pour le 1025e anniversaire de la christianisation de la Russie ancienne.

Jeudi 25 juillet, ces derniers ont fait part de leur préoccupation pour eux lors d’une rencontre à Moscou avec le président russe Vladimir Poutine : « Les conflits actuels, surtout la tragédie qui frappe la Syrie, risquent de provoquer la disparition des chrétiens dans ce pays. Si cela arrive, cette tendance se propagera aux pays voisins. Nous devons empêcher la disparition des chrétiens au Proche-Orient », a déclaré le Patriarche de Moscou et de Toutes les Russies Cyrille.

Si les chrétiens meurent dans les hostilités et les conflits, comme c’est déjà le cas en Syrie, où s’ils sont obligés de quitter le Proche-Orient, ce sera une tragédie pour les Eglises orthodoxes et pour l’ensemble de la culture mondiale, selon le chef de l’Eglise orthodoxe russe.

« Ce sera une catastrophe de civilisation. Les sources de notre religion se trouvent dans cette région qui abrite des patriarcats anciens dont les représentants sont ici présents », a-t-il ajouté.

Ce vendredi Moscou a  condamné l'attentat perpétré mercredi dans une banlieue de la capitale syrienne, exhortant de nouveau la communauté internationale à condamner ce genre de crimes terroristes, a déclaré le département de l'Information et de la Presse de la diplomatie russe. 

Le but de cet attentat est clair, selon le ministère russe des affaires étrangères : « Se venger contre le peuple syrien pour son rejet de l'idéologie et de la pratique de l'extrémisme religieux. En même temps, il s'agit d'une tentative d'alimenter les tensions au sein de la société syrienne, de provoquer un schisme et de donner un caractère interconfessionnel au conflit qui se poursuit dans ce pays », indique son communiqué.

Jeudi, un véhicule piégé a explosé à Jaramana, banlieue de Damas principalement peuplée de chrétiens et de druzes. Le bilan de l'attaque s'élève à 10 morts et 66 blessés, dont des femmes et des enfants. 

Cet attentat a été revendiqué par l'"Etat islamique en Irak et au Levant", groupe terroriste affilé à Al-Qaïda. (Rianovosti)


I.C

Sources
http://www.oeuvre-orient.fr/2013/07/24/syrie-interview-de-mgr-gollnisch-a-propos-de-lenlevement-des-deux-eveques-il-y-a-deja-3-mois/

http://www.chretiente.info/201307252200/syrie-les-chefs-des-eglises-orthodoxes-preoccupes-par-le-sort-des-chretiens/

http://fr.rian.ru/politique/20130724/198844880.html

http://fr.rian.ru/world/20130726/198866861.html

Tags:
Chrétiens d'OrientChrétiens en SyriePersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement