Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 26 novembre |
Saint Innocent d'Irkoutsk
home iconÉglise
line break icon

Rome, Rameaux 1984 : le prototype des JMJ

CPP/CIRIC

Les JMJ avec Jean Paul II  à Manille aux Philippines (1995)

Hélène Bodenez - Publié le 25/07/13

Dimanche de la Passion, 1984 : lancement à Rome du « Jubilé international des jeunes ». Parmi les premiers « JMJistes », Hélène Bodenez.

Publié sur le blog d’Hélène Bodenez, le 24 juillet 2013

Cette année-là, en 1984, selon la liturgie de l’Église, le jour des Rameaux tombait le 15 avril. Un événement sans précédent se déroulait à Rome, le « Jubilé International des jeunes », en rouge latin sur nos bobs blancs. Personne ne savait encore que de cet événement les fameuses JMJ – Journées mondiales de la jeunesse – allaient naître.

Nous sommes, en effet, contre toute attente, plus de trois cent mille jeunes rassemblés auprès de Jean-Paul II place Saint-Pierre pour célébrer le dimanche de la Passion. Je me souviens de mon étonnement devant ces grandes palmes du cortège et des Hosanna qui s’élevaient sous un soleil radieux.

Année Sainte : 1950e anniversaire de la Rédemption

Comment expliquer une telle affluence de jeunes ? La clôture du Jubilé extraordinaire pour le 1950e anniversaire de la Rédemption compta certainement pour beaucoup mais sans doute l’organisation par des communautés nouvelles en pleine expansion eut-elle une grande part dans le succès de ces premiers balbutiements des journées internationales de la Foi. J’étais partie avec la communauté de l’Emmanuel. Tout était matière à prier, à louer, à intercéder, du petit déjeuner perdu au déluge de pluie des premiers jours nous forçant à déménager du campement pour des couloirs d’un séminaire vide ; tout était matière à prier, à louer, à intercéder pour le soleil qui revint, pour les marches heureuses sur le Pont des Anges vers le Vatican, pour notre pape si fort et si bon. Quelle joie, les premières crispations levées !

Le pape slave avait décrété quelques mois plus tôt une année sainte exceptionnelle, du 25 mars 1983 au 22 avril 1984. Comme pressé, le souverain pontife ne voulait pas attendre les vingt-cinq ans qui séparaient la dernière année sainte, 1975, de la prochaine, l’année 2000. Jean-Paul II ne manquait jamais une occasion nouvelle d’offrir la miséricorde du Christ au monde. C’était sa marque propre et, si le sillon n’était là qu’à peine creusé en 1984, il n’allait pas tarder à mener bientôt l’Église tout entière au Grand Jubilé de l’an 2000, passant par l’officialisation de la dévotion à la Divine miséricorde [1]. Une miséricorde entièrement contenue dans la devise du Grand Karol : « Aperite portas Redemptori » [2], « Ouvrez vos portes au Rédempteur ! ».

Le pape lui-même avait semblé étonné de la réponse des jeunes à son invitation lancée le 22 mai 1983 mais ne cachait pas sa joie : « Quel spectacle extraordinaire de vous voir aujourd’hui ici rassemblés ! Qui donc a déclaré que les jeunes d’aujourd’hui ont perdu le sens des valeurs ? Est-ce vrai que l’on ne peut pas compter sur eux ? ».

Il faut dire que Jean-Paul II avait, rappelons-le, réveillé toute une jeunesse française ardente lors de son premier voyage en France quelque quatre ans auparavant. Avaient résonné pour ne plus être oubliées ces paroles centrales à Paris au Parc des Princes : « La permissivité morale ne rend pas les hommes heureux », « la société de consommation de rend pas l’homme heureux ».

Plus de trente ans après ce jubilé des jeunes, bien des détails de ces journées internationales se sont sans doute effacés de nos mémoires, déformés même ; trente ans après, les chemins personnels ont leur relief propre, accidentés ou non. Mais les visages amis sont toujours présents, ces amis avec lesquels j’étais partie, amis à avoir consacré depuis lors leur vie au Seigneur. Restent bien ancrées ces heures de prière, de chemin de Croix, de catéchèses à Sainte-Marie Majeure pour les Français dispensées par Mgr Jean-Marie Lustiger, le père Daniel Ange ou le cardinal Gantin. Veillées pénitentielles également. Certains d’entre nous retourneraient l’année suivante, c’était sûr, lors de l’Année mondiale de la jeunesse. Les Rameaux venaient d’être institutionnalisés « Journée mondiale de la jeunesse » et prépareraient désormais aux JMJ des différents pays. On connaît désormais leur immense fortune.

Générations JMJ

En ces JMJ que préside le pape François à Rio, après celles présidées par Benoît XVI à Madrid, l’héritage de Jean-Paul II, l’ami des jeunes, est plus vivace que jamais. Nul doute que les anciennes générations se remémorant leurs propres engagements dans des JMJ historiques n’accompagnent toujours émues les jeunes générations dans leurs premiers pas dans une foi choisie. Nul doute que les JMJ à Rio en 2013 toucheront bien plus large que les seuls jeunes ! Sans nostalgie mais dans un actuel de la Foi plus fervent que jamais.

Tags:
JMJPape Jean Paul II
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement