Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

JMJ Rio : le Pape consacrera à la Vierge d’Aparecida tous les jeunes et son pontificat

DR
Partager

Tous les jeunes du monde, mais aussi les prisonniers, les toxicomanes et ceux qui vivent dans les favelas confiés à Marie.

En 1717, à l’annonce que le comte di Assumar, don Pedro di Almeida e del Portogallo, de la province de São Paulo, devait s’arrêter dans le village de Guaratinguetá durant son voyage, des pêcheurs furent chargés de fournir le poisson pour le banquet offert en l’honneur du comte.
 
Trois pêcheurs, Domingos Garcia, Filipe Pedroso et João Alves, partirent à la pêche dans le fleuve Paraíba. Après quelques tentatives infructueuses, João Alves trouva dans son filet  la statue d’une Vierge noire, sans la tête. Jetant à nouveau les filets, cette fois il ramena la tête de la statue.
 
Puis les trois pêcheurs tentèrent encore de jeter les filets, qui se remplirent de poissons. C’est ainsi que commence, comme dans une fable, la dévotion à Notre-Dame de la  Conception, la Vierge “Aparecida”  (apparue), qui se propagea dans tout le Brésil.
 
Lors de son premier voyage à l’étranger (du 22 au 29 juillet), à l’occasion des Journées mondiales de la Jeunesse de Rio, le Pape François se rendra en pèlerinage, le 24 juillet, au Sanctuaire national de la Vierge  Aparecida pour consacrer à la Madone la Rencontre avec les jeunes ainsi que son pontificat.
 
Une visite fortement souhaitée par le Saint-Père  – comme l’a expliqué aux journalistes le porte-parole du Saint-Siège, père Federico Lombardi,  en présentant l’itinéraire papal pour les JMJ de Rio –  qui a dû être modifié par rapport au programme hérité du pape émérite Benoît XVI.
 
Pour le pape argentin, Aparecida n’est pas associée seulement  à la dévotion mariale populaire, mais aussi au document fondamental pour les Eglises d’Amérique latine, qui a clôturé la rencontre du  Celam en  2007. Un document élaboré sous la direction du cardinal Bergoglio et qui, comme l’a souligné le père Lombardi, « ouvrait des perspectives pastorales intéressantes pour toute l’Eglise en vue de la mission».

Le pèlerinage à Apparecida n’est pas le seul changement apporté au programme de son prédécesseur.  Toujours le 24 juillet, le pape François a inclus une visite à l’hôpital géré par les franciscains, qui soigne les pauvres et les personnes dépendantes de drogues, tandis que le 25 il se rendra dans une favela pour visiter la communauté de  Varginha. « Le Pape – a raconté Lombardi – entrera dans une maison pour rencontrer une famille.  Ensuite, dans un terrain de football, il  y aura une courte rencontre avec des jeunes ».
 
Autre nouveauté : la rencontre (dimanche 28 juillet) avec le Comité de  coordination du  Centre d’études de Sumarè,  où le Saint-Père logera durant son séjour.

Le ‘Triduum’, les  « Trois célébrations principales » avec les jeunes rassemblés à Rio, débutera jeudi 25 juillet avec la cérémonie d’accueil des jeunes  sur le front de mer de Copacabana, a Rio de Janeiro, et se poursuivra avec le Chemin de croix du vendredi  26 et la veillée  de prière du samedi 27 dans l’immense  Campus Fidei de Guaratiba, pouvant accueillir deux millions de personnes et surmonté d’une croix de 33 mètres de haut, comme les années de Jésus.
 
Toujours dans ce même cadre, le dimanche 28 juillet, le pape célèbrera la messe de clôture des XXVIIIèmes Journées mondiales de la jeunesse, et le nom de la prochaine ville qui accueillera les Journées Mondiales de la Jeunesse sera annoncé

Pas seulement des foules pour le pape François, qui rencontrera aussi des jeunes prisonniers
(le 26 juillet) à l’archevêché de Saint Joaquim à Rio de Janeiro. Là  aura lieu le traditionnel repas avec les jeunes: six couples de jeunes, un de chaque continent, plus un couple représentant le pays hôte.

Pour ses déplacements, le Saint-Père n’utilisera pas la papamobile blindée, mais la jeep découverte – deux exemplaires ont déjà été expédiés au Brésil, une blanche et une verte  – qu’il a déjà utilisée ces derniers mois à Rome durant les audiences générales
 
A propos des manifestations qui ont agité le Brésil  au cours des dernières semaines “elles n’ont rien de spécifique contre le pape ”, a commenté le père Lombardi. C’est pourquoi, selon le porte-parole du Saint-Siège, « nous devons avoir confiance dans la bonne gestion de la situation. Les autorités du Vatican font confiance aux autorités locales pour que tout se déroule de façon pacifique et sereine ».

C’est précisément aux autorités et à toute la classe politique du grand pays d’Amérique latine que le Pape s’adressera spécifiquement dans le Théâtre Municipal de Rio de Janeiro, le 27 Juillet, dans son 6ème discours sur les  9 officiels (plus 2 allocutions et 3 homélies) que François prononcera au cours de son voyage brésilien.

Dans quelle langue? Bergoglio parlera « un peu portugais et un peu espagnol » a spéculé le père Lombardi, de même que les 15 jeunes tirés au sort pour se  confesser au pape pourront s’exprimer en espagnol, portugais ou italien.

Le Pape François est le troisième pape à se rendre au Brésil: avant lui Jean-Paul II avait effectué dans le pays trois voyages officiels, plus une étape lors de son voyage vers l’Argentine, tandis que Benoît XVI s’y était rendu pour une réunion du Celam à  Aparecida.
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]