Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 06 décembre |
Saint Nicolas de Myre
home iconPolitique
line break icon

Pakistan : un chrétien condamné à perpétuité pour blasphème par SMS

© DR

En 1992, personne ne croyait qu'un téléphone pourrait aussi servir à écrire.

Isabelle Cousturié - Fides / OPM - La Vie - Publié le 16/07/13

Un jeune chrétien condamné à la réclusion à perpétuité pour de prétendus blasphèmes contre l’islam depuis son téléphone portable.

Le verdict est tombé : Sajjad Masih Gill, 28 ans, résidant dans le district de Pakpatan, au Punjab, a été condamné par la justice à la réclusion à perpétuité associée à une amende de 200’000 roupies pakistanaises (soit environ 2000 dollars), pour outrage au prophète Mahomet et à l’islam.

La législation pakistanaise en matière de blasphème est de la dernière rigueur au Pakistan, et régulièrement critiquée sur le plan international.

Mais l’aspect inédit de cette affaire c’est que le jeune homme est accusé de « SMS blasphématoires », c’est à dire de blasphème  à partir de son téléphone portable, version que conteste l’avocat catholique qui a suivi l’affaire, Maître Nadeem Anthony. Selon lui,  il n’existe pas de preuves contre son client, rapporte l’agence Fides.

Selon les membres de la communauté chrétienne de Gojra, les accusations portées contre le jeune homme sont en effet infondées : dans son téléphone portable, remis à la police, il n’y avait aucun message blasphématoire. Et il n’y aurait aucun témoin oculaire.

En fait, selon une reconstitution du périodique « Minorities Concern of Pakistan », c’est une histoire de rivalité amoureuse et de jalousie qui se cacherait derrière cette affaire : une jeune fille, amoureuse de Sajjad Masih Gill, aurait été mariée à un autre chrétien résidant aux Royaume-Uni. C'est ce dernier qui, par jalousie, aurait enregistré une ligne téléphonique au nom de son rival et envoyé les SMS. (La Vie)

Les avocats de la défense ont annoncé un recours en appel devant la Haute Cour. La communauté chrétienne des adventistes du septième jour, dont le jeune homme est membre, est réunie en prière pour Gill, pour sa famille et pour toutes les victimes innocentes de la loi sur le blasphème. (Fides)

Les chrétiens qui représentent quelque 2,5 millions de personnes sur les 162 millions d'habitants, à majorité musulmane, du pays, réclament une révision de cette loi anti-blasphème, introduite dans le pays depuis 1986, qui punit de prison à vie voire de peine de mort toute atteinte au sentiment religieux des musulmans.

D'après Human Rights Watch, il y a aujourd'hui au Pakistan au moins 16 personnes et une vingtaine d'autres qui purgent des peines de prison à vie pour ce même motif.

La loi est régulièrement utilisée par ceux qui l'invoquent pour régler des comptes personnels. (Faits-religieux.com)

Tags:
blasphemepakistan
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Benoît XVI : "Le Seigneur m’a retiré la parol...
EMMANUEL MACRON
Henri Quantin
Les catholiques sont des "citoyens exemplaire...
groupe de louange
La rédaction d'Aleteia
Humour : et vous, "parlez-vous le catholique"...
Matteo Farina; Chiara Badano, Carlo Acutis
Marzena Devoud
Ils n'ont pas attendu d'être adulte pour être...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement