Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 05 décembre |
Saint Gérald
Aleteia logo
Politique
separateurCreated with Sketch.

Recherche sur l’embryon : débats houleux à l’Assemblée

assemblée nationale

© Alain PINOGES / CIRIC

Sophie le Pivain - Voir ci-dessous - publié le 11/07/13

Alors que la proposition de loi sur la recherche sur l’embryon est vivement discutée à l’Assemblée, le poids des lobbies pharmaceutiques est mis en cause.


Les débats sont houleux, à l’Assemblée Nationale. Les députés examinent le projet de loi qui permettrait de passer d’un régime d’interdiction avec dérogations, qui prévaut depuis 2004, à une autorisation encadrée de la recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires. 

« À la manœuvre dans l'opposition, les députés Hetzel, Gosselin, Fromantin et bien sûr Léonetti », explique Hélène Bodenez, qui fait sur son blog un récit épique de la première soirée de débats (1) : « Philippe Gosselin, député de La Manche, s'est ainsi insurgé : "C'est l'honneur de la France que ce refus d'un alignement sur le moins disant éthique" écartant vigoureusement ce qu'il a appelé un véritable "dumping" ! En face de lui le député de la Loire atlantique, François de Rugy, prétentieux dans son "Nous avons été élus pour cela !", une ministre de la recherche, Geneviève Fioraso, mutique et méprisante ne répondant même pas à la motion, contrairement au règlement. Jean Léonetti, toujours très mesuré pourtant, n'acceptera pas ce manquement. »

L’accélération subite du calendrier, l’absence d’états généraux pourtant préconisés par  la dernière loi bioéthique sont-ils dus à la pression des lobbies pharmaceutiques ? La question est soulevée par certains comme François-Xavier Bellamy sur Twitter : « Ils sont si pressés de vendre l'#embryon à l'industrie pharmaceutique… Amis journalistes, qui enquêtera sur cette étrange précipitation ? ». Elle a aussi été soulevée par Valérie Boyer, députée des Bouches-du-Rhône, au cours de la séance du 11 juillet (2), tandis que dans la Croix du 9 juillet (3), un collectif de chercheurs s’oppose vivement à ce projet de loi, considérant que « détruire l’embryon n’est pas scientifique ».

Le  vote solennel est prévu mardi 15 juillet (4). La résistance sera-t-elle aussi forte que celle qui s’est levée contre la loi sur le mariage homosexuel ? Pour l’Express (5) en tous cas, « la proposition de loi sur la recherche sur l'embryon, en débat à l'Assemblée […], irrite ceux qui s'opposaient aussi au mariage homosexuel. »

Rien d'épidermique, évidemment, dans cette opposition. La question de fond est fort bien présentée par Alliance Vita : « Recherche sur l'embryon : une loi ni utile, ni souhaitable. » (6)


(1)http://www.leblogdhelenebodenez.com/article-indisponibilite-de-l-embryon-debat-houleux-a-l-assemblee119006405.html#fromTwitter
(2)  

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=HLWOQi8rxp0

(3)   http://www.la-croix.com/Ethique/Bioethique/Detruire-l-embryon-n-est-pas-scientifique-2013-07-09-984313
(4)    http://lci.tf1.fr/science/la-recherche-sur-l-embryon-de-nouveau-devant-les-deputes-8123067.html
(5)   http://www.lexpress.fr/actualite/politique/recherche-sur-l-embryon-la-nouvelle-cause-des-anti-mariage-gay_1265342.html
(6) http://www.alliancevita.org/2013/07/recherche-sur-lembryon-une-loi-ni-utile-ni-souhaitable/

Tags:
Assemblée nationaleEmbryonun de nous
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement