Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Saint Jean XXIII et saint Jean Paul II, c’est pour bientôt !

DR
Partager

Le pape François donne son aval à leurs canonisations qui pourraient avoir lieu en même temps. Il ne reste plus qu’à fixer la date.

La canonisation des deux papes Jean Paul II (pape de 1978 à 2005) et Jean XXIII (de 1958 à 1963) pourrait avoir lieu avant la fin de l’année et en même temps : en quelques minutes, la nouvelle annoncée par le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, a fait le tour du monde, suscitant joie et émotions parmi les catholiques. Il faudra cependant attendre encore la tenue d’un consistoire ordinaire public pour savoir la date exacte de l’événement.
 
Selon le communiqué du Saint-Siège, publié le vendredi 5 juillet, le Pape a approuvé 12 décrets de la Congrégation pour la cause des saints dont celui relatif au deuxième miracle attribué à l’intercession du bienheureux pape polonais, et un vote des cardinaux permettant au « bon pape Jean » d’être proclamé saint sans deuxième miracle reconnu.
 
Pour Jean Paul II, le décret ne précise pas les circonstances du deuxième miracle, mais lors d'une rencontre avec la presse au Vatican, le P. Federico Lombardi, a semblé confirmer qu'il s'agissait d’une guérison d’une femme au Costa Rica, comme l’avait révélé les médias quelques jours auparavant.
 
Pour Jean XXIII, il s’agit d’une procédure simplifiée selon laquelle le pape François a le pouvoir de dispenser d’un second miracle «  à l’occasion des 50 ans du Concile Vatican II », a fait savoir le porte-parole du Saint-Siège. « Nous connaissons tous les vertus et la personnalité du pape Roncalli, il n'y a pas besoin d'expliquer les motifs de la décision sur sa sainteté », a souligné le père Lombardi.
 
Les vaticanistes italiens pensent que les canonisations pourraient avoir lieu juste après la clôture de l’Année de la Foi (24 novembre 2013) : d’après La Croix, ils jugent de moins en moins réalisable l’hypothèse initiale d’octobre en raison de contraintes de temps et des problèmes d’organisation.
 
A noter que parmi les 11 autres décrets approuvés par le pape François ce vendredi 5 juillet, figure celui relatif à un miracle attribué à l’intercession du prélat de l’Opus Dei, Alvaro del Portillo, mort en 1994, d’autres relatifs au martyre de 42 religieux et religieuses tués en haine de la foi lors de la persécution anticatholique pendant la Guerre civile espagnole, entre 1934 et 1937.
 
Parmi les futurs bienheureux figurent également un français, membre des Frères des Ecoles chrétiennes, Jean Fromental Cayroche, et une grande figure du catholicisme italien, l’historien et homme politique Giuseppe Lazzati. (VIS)
 
 
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]