Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 juillet |
Sainte Marthe
home iconAu quotidien
line break icon

Il faut sauver la famille !

© DR

Ouest-France - Publié le 01/07/13

Individualisme, consumérisme : les chocs que subit aujourd’hui la cellule familiale, vitale pour l’humanité, analysés lors d’un colloque au Collège des Bernardins

Au cours des siècles, la famille a toujours su s’adapter, a toujours été un repère, un refuge. Mais aujourd’hui, elle est fragilisée, voire menacée dans sa force et sa dignité par la crise morale et économique, l’individualisme, par un modèle de vie centré sur la consommation et les idéologies ambiantes. Tel est le constat qui ressort du dernier colloque du mardi au Collège des Bernardins, le 25 juin dernier, présidé par l’ancien ministre italien et fondateur de la Communauté de Sant’ Egidio, Andrea Riccardi.

« L’individualisme exacerbé qui accompagne la globalisation inquiète. Serions-nous en train de «sortir » de la famille et de la cité? » Telle était la question centrale de ce colloque dont le but était d’interroger la famille comme structure anthropologique et de repérer ses évolutions dans la globalisation. Il faut aider les familles à être « ces lieux de construction de soi, de transmission, de stabilité, d’ouverture et de foi qui humaniseront la mondialisation »

Parmi les intervenants : Outre Andrea Riccardi , Mgr Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille; le cardinal Vingt-trois, archevêque de Paris ; Tugdual Derville, délégué général d’Alliance Vita, co-président du nouveau courant « Ecologie humaine » et porte-parole de la Manif pour tous ; et le philosophe Jean-Philippe Pierron.

Jeanne Emmanuelle Hutin du quotidien Ouest-France fait un compte rendu de ce colloque  accessible dans son intégralité ICI mais dont voici quelques extraits qui marquent l’urgence de la situation aujourd’hui:

« La femme et l’homme se présentent aujourd’hui beaucoup plus seuls, beaucoup plus naturellement individualisés au rendez-vous d’une vie globalisée… Ils sont beaucoup plus individus, moins familles, moins communautés, moins liens (…)  tous plus libre mais tous plus seuls, le « je » l’emporte sur le « nous », la solitude gagne chaque jour sur la communion. (…) On se dirige vers une société défamiliarisée (…) », a rappelé Mgr Paglia.

«  (…) Si, en France, certains trouvent que la famille coûte chère à la société, c’est oublier ce qu’elle réalise : « s’il fallait valoriser au plan économique l’attention des familles à ses membres on n’y arriverait pas », a rappelé Tugdual Derville

« Éducation des enfants, accompagnement des anciens… La famille, lieu d’apprentissage de la relation (…) fait le passage vers le social et le politique…, de « l’entre nous » vers les autres(…) Elle est un lieu d’hospitalité généalogique », expliquait le philosophe Jean-Philippe Pierron.

Ecouter également toutes les interventions de ce mardi exceptionnel sur le site de KTO, partenaire du Collège des bernardins : VIDEO

I.C

Tags:
college des bernardinsFamille
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement