Aleteia
Mardi 27 octobre |
Bienheureuse Emeline
Église

Fioretti du pape François : « Personne n'est chrétien par hasard »

© Andreas SOLARO / AFP

Radio Vatican - Publié le 26/06/13

Nous sommes appelés, chacun de nous personnellement, a certifié le pape François dans son homélie du jour à la maison Sainte Marthe

Etre chrétien, c'est un appel d'amour, un appel à devenir enfants de Dieu, a dit le pape François dans son homélie, mardi 25 juin,  lors de la messe du matin à la Maison Sainte- Marthe. Le pape a affirmé que « la certitude du chrétien, c'est que le Seigneur ne nous laisse jamais seuls et nous invite à aller de l'avant, même au milieu des problèmes ».

La messe était concélébrée par le cardinal Robert Sarah, par le cardinal Camillo Ruini, et par Mgr. Ignacio Carrasco de Paula, avec la participation d’un groupe de collaborateurs du Conseil pontifical «Cor Unum», de l'Académie pontificale pour la vie et de l'Observatoire astronomique du Vatican.


Le pape François
a axé son homélie sur la première lecture, tirée du Livre de la Genèse, qui relate la discussion  entre Abraham et son neveu Lot sur la division de la terre. « En lisant ce passage, je pense au Moyen-Orient, a dit le pape, et je demande au Seigneur qu’il nous  donne à tous la sagesse, cette sagesse pour la paix –‘ qu’il n’y ait pas de discorde entre nous…si tu prends la gauche, j’irai à droite, si tu prends la droite, j’irai à gauche’ (Gen 13-9-) ».

Abraham continue à marcher,  a poursuivi   le pape,  il a quitté sa terre  sans savoir où aller, mais où le Seigneur lui a dit d’aller. «  Il continue donc à marcher, parce qu’il croit en la Parole de Dieu, qui  l’a invité à quitter son pays. Et voilà que cet homme, âgé peut-être déjà de quatre-vingt-dix ans, regarde la terre que le Seigneur lui indique et croit », s’émerveille le pape François.

Et le Saint-Père nous invite à suivre le chemin d’Abraham : « Abraham quitte sa terre avec une promesse ; et son parcours, tout entier tendu vers une promesse, est un modèle pour  notre parcours.  Dieu appelle Abraham  une personne, et de cette personne, il fait un peuple.

Si nous ouvrons le Livre de la Genèse, au début, à la Création, nous lisons que le Seigneur crée les étoiles, les plantes, les animaux, …toujours au pluriel » a fait remarquer le Saint-Père. «  Mais il crée l’homme au singulier, un.  Dieu nous parle toujours au singulier, parce qu’il nous a créé à son image et à sa ressemblance. Il a parlé à Abraham et lui a fait une promesse, en l’invitant à quitter sa terre. Nous chrétiens, sommes appelés personnellement: aucun d’entre nous n’est chrétien par hasard! Aucun!

Et le pape d’insister : « Il y a un appel  «avec le nom, avec une promesse : Vas-y,  je suis avec toi! Je marche à tes côtés ». Et cela, a-t-il poursuivi, Jésus le savait: « lui aussi, dans les moments difficiles  il se tourne vers le Père ».

« Dieu nous accompagne, Dieu nous appelle par notre nom, il nous promet une descendance » rappelle le pape.  « Et ceci est  un peu la sécurité  du chrétien. Ce n’est pas un hasard, c’est un appel ! Un appel qui nous fait aller de l’avant, » a insisté le Saint-Père.

Etre chrétien est un appel d’amour, d’amitié; un appel à devenir Fils de Dieu, frère de Jésus, à devenir fécond dans la transmission de cet appel aux autres; à devenir des instruments de cet appel. Il y a beaucoup de problèmes,  beaucoup de problèmes, il y a toujours beaucoup e moments difficiles: Jésus en a traversé beaucoup ! Mais toujours avec cette assurance : «  Le Seigneur m’a appelé. Le Seigneur est comme moi. Le Seigneur me l’a promis ».

Le Seigneur « est fidèle, car il ne peut se renier lui-même: Il est la Fidélité… » a affirmé le Pape .« Mais on me dira: ‘Père, je suis un pécheur’…, mais nous le sommes tous ! Cela, on le sait déjà. Le problème n’est pas nos péchés, mais d’aller de l’avant avec le Seigneur,  en réalisant la promesse qu’il nous a faite, avec la promesse que nous serons féconds pour pouvoir dire aux autres que le Seigneur est avec nous, qu’Il nous a choisis et qu’Il ne nous laisse jamais seuls, jamais !

Et le Saint-Père conclue son homélie : « Cette certitude du chrétien va nous faire du bien. Que le Seigneur nous donne, à tous, cette volonté d'aller de l'avant, qu’avait  Abraham, au milieu de ses problèmes; en allant de l’avant avec la certitude qu’Il m’a appelé, et qu’il m’a promis tant de belles choses, qu’Il est avec moi! ».

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Pape François
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Avion-chapelle
Agnès Pinard Legry
Aménagée dans un avion, cette chapelle est un...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
dessin caricature
Guillaume de Prémare
Terrorisme islamique : l’impasse du droit au ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement