Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 02 décembre |
Sainte Bibiane
home iconPolitique
line break icon

Mariage pour tous / Manif pour tous : coup de gueule et coup de chapeau du Père Daniel Ange

Isabelle Cousturié - Radio Notre-Dame - Publié le 13/06/13

Mais l’espérance l’emporte chez le fondateur de Jeunesse/lumière que la non-violence des « Veilleurs » vaincra la grande violence du mariage homosexuel (Video et texte)

« (…) J’en rêvais depuis des années, cela fait des années que je dis : « Mais quand est-ce que nous allons voir [une manifestation de] 1,2 millions de personnes réagir contre toutes ces aberrations, quand allons-nous voir un peuple qui refuse d’être anesthésié, chloroformé, où le bon sens l’emporte sur le mensonge ? »

C’est un Daniel Ange tout feu, tout flamme, en colère mais également plein d’espérance, qui s’est exprimé au micro d’Élodie Chapelle dans Ecclesia Magazine sur Radio Notre-Dame, quelques jours après la grande manifestation des opposants au mariage gay.

Le fondateur de Jeunesse-Lumière, aujourd’hui âgé de 80 ans, reprend un sacré « coup de jeune » grâce aux formidables manifestations pour la défense du mariage et grâce aux « Veilleurs ».

Voici de larges extraits de ces propos que vous pouvez aussi écouter dans leur intégralité en cliquant sur la vidéo ci-dessus.

Le Père Daniel Ange encore tout estomaqué par le nombre de personnes, de familles, de personnes âgées et enfants, venus à la manifestation du 26 mai :

«  Ces gigantesques manifestations sont pour moi de l’ordre du miracle. Pour moi c’est signé du Saint Esprit. C’était impensable il y a quelques années, ça n’a absolument pas été fait dans tous les pays où on a légalisé ces différentes lois, que ce soit dans le Benelux, aux Etats-Unis [l’Espagne a connu cependant une manifestation géante mais sans lendemain NDLR], et pour moi c’est vraiment prophétique ; j’avais été bouleversé par cette nuit de veille à laquelle j’avais déjà participé et j’avais écrit une lettre aux Veilleurs (…) C’est prophétique parce que tout l’avenir est dans leurs mains vides. Ce sont eux les grands vainqueurs de demain. »

« (…) Parmi tous ces jeunes je voyais nos politiciens, nos futurs ministres. Ils ont repris la méthode géniale des pays de l’Est de l’Europe pour faire s’écrouler le mensonge du communisme (…) aujourd’hui on a construit un mur de béton entre la société et Dieu, entre les jeunes et l’Eglise, et ce mur va s’écrouler grâce au courage de ces mains nues, de ces jeunes qui répondent à la violence institutionnelle par la non-violence. Et c’est la non-violence qui va l’emporter sur la violence. »

«  (…) On va assister à ce miracle. On ne construit pas une société indéfiniment sur des mensonges. Il vient le moment ou la vérité rend libre, ou la vérité l’emporte sur le mensonge. Le pire pour moi en ce moment c’est d’imposer à nos enfants jusqu’au primaire, jusqu’à la maternelle cette idéologie stupide, inique, mortelle, mortifère, destructrice de toute humanité par le dedans, on va inoculer cela à nos enfants arrachés à leur famille : c’est le type de tous les totalitarismes d’Etat : Peillon le dit même trop clairement « il faut arracher les enfants aux stéréotypes familiaux et sociaux » et donc l’Etat kidnappe les enfants à leurs familles. »

L’enjeu est grave « ! Les enfants, les plus faibles, les plus fragiles, doivent être défendus et en premier lieu par les pasteurs :

« Les pasteurs doivent être au milieu de leurs brebis. Ça n’a rien ou tout avoir avec la politique, il s’agit de sauver l’humanité devant une idéologie deshumanisante pire que le communisme, beaucoup plus insidieuse »

Et il reprend les paroles du pape François aux évêques italiens :

« Les bergers doivent être vigilants sur le peuple qui leur est confié, ils doivent être des sentinelles qui avertissent quand le loup arrive. » Or le loup n’arrive pas, il est déjà introduit. Beaucoup sont inconscients, ils minimisent. »

Avant un dernier hommage chaleureux à tous ces veilleurs qui  ont «  le courage de la vérité » :

« Ce sont ces jeunes qui nous entraînent, ils ont un courage que nous n’avons pas, nous, bergers, j’en pleure de joie parce que je vois le Saint Esprit suscitant un peuple qui refuse d’être anesthésié, d’être chloroformé, d’être trompé, qui a le courage de la vérité. »

Et un appel à ne pas lâcher prise :

« On ne lâchera pas notre combat jusqu’à la pleine victoire et c’est la victoire de Dieu. Les responsables politiques devront rendre compte du peuple qui leur a été confié.

  • 1
  • 2
Tags:
mariage homosexuelveilleurs
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Mgr Marc Aillet
Reprise des messes : César n’est pas Dieu
Soizic et Marin de Vasselot
Claire de Campeau
Le Fournil Bethléem : la reconversion d'un co...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement