Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconPolitique
line break icon

Interpellations devant le lycée Buffon : le fait du Prince ?

© L'EXPRESS vidéo capture

Sophie le Pivain - Publié le 28/05/13

L’interpellation de dizaines d’opposants à la Loi Taubira devant le lycée Buffon à Paris soulève des questions de procédure

Des interpellations pour « convenance personnelle du chef de l’Etat » ? C’est la question que pose Le Point (1), après l’interpellation de près de cent manifestants pacifiques venus montrer leur opposition à la loi Taubira  à l’occasion d’un déplacement de François Hollande au lycée Buffon, dans le 15è arrondissement de Paris. Selon le site Internet de l’hebdomadaire, « des étudiants, une lycéenne de 17 ans, une personne âgée de plus de 70 ans » figurent parmi les personnes qui ont été retenues dans un bus de la police en attendant la fin de la visite du président. Selon les avocats de plusieurs des manifestants, ces arrestations ne suivent pas  la procédure légale. Le Point rappelle que des incidents similaires s’étaient produits en 2010 à Nice sous la présidence de Sarkozy, et conclut : « À l'époque, l'histoire avait fait scandale… »

Une vidéo publiée sur le site de l’Express (2) montre des interviews de manifestants pacifiques, qui se font emmener les uns après les autres sans opposer de résistance. Témoignages glanés : « je ne viens pas  pour perturber  le président, je viens juste lui dire qu’on est là, qu’on est toujours, présents, qu’on ne lâchera rien » ; « On ne perturbe pas un déplacement de président, actuellement c’est la gendarmerie mobile qui perturbe la  circulation dans paris ! » ; « il y a trente minutes, ils ont fermé le dispositif, et ils arrêtent un par un toutes les personnes qui sont dans le dispositif, donc enfermées depuis une demi-heure. Ça ne va pas tarder à être mon tour, je n’opposerai aucune résistance, j’ai à peine crié, je n’’ai pas entonné de slogan, je ne suis pas un leader, et je pense que comme tout le monde je vais être opprimé par la police politique du gouvernement ».

(1)   http://www.lepoint.fr/societe/des-opposants-au-mariage-pour-tous-interpelles-pour-convenance-personnelle-du-chef-de-l-etat-28-05-2013-1672827_23.php
(2)   http://videos.lexpress.fr/actualite/societe/mariage-gay-je-vais-etre-reprime-par-la-police-politique-du-gouvernement_1252282.html

Tags:
la manif pour tousmariage homosexuel
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement