Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pape François : « Mafieux convertissez-vous ! »

© Giancarlo GiulianI/CPP
Partager

Lors de l’Angélus, le pape rend hommage au prêtre anti-mafia Giuseppe Puglisi béatifié samedi à Palerme

« Prions pour que les mafieux et les mafieuses se convertissent au Christ … Ils ne peuvent pas faire cela! Ils ne peuvent pas faire de nos frères des esclaves! » : c’est un vrai cri du cœur que le pape François a lancé dimanche matin, à l’angélus, contre les mafieux et mafieuses, au lendemain de la béatification à Palerme, en Sicile, du prêtre anti-mafia, Giuseppe Puglisi, assassiné il y a 10 ans, par un commando à la solde de chefs mafieux.

Pour la première fois depuis son élection, le pape s'en est  pris aux organisations mafieuses italiennes, faisant écho aux paroles vigoureuses que Jean Paul II avait lancées aux mafieux à Agrigente, en Sicile, en 1993, leur demandant de « se repentir » et les prévenant qu’un jour « ils seraient soumis au jugement de Dieu ».
 
« Je pense à toutes les douleurs de ces hommes et de ces femmes même de ces enfants qui sont exploités par la mafia qui les rend esclaves de la prostitution. Derrière cette exploitation, derrière cet esclavage il y a la mafia » a dit le pape .
 
Il a rappelé l'exemple du père Giuseppe Puglisi et son dévouement spécial à la pastorale des jeunes, mort en martyr pour avoir  justement cherché  à les empêcher de se laisser entraîner par le crime organisé. « Mais c'est lui qui a gagné, avec le Christ »,  a déclaré le pape sous un tonnerre d’applaudissements, «  et nous devons faire de son exemple un trésor ».
 
Le père Giuseppe Puglisi a été abattu en 1993 devant les bâtiments de sa paroisse, dans un quartier déshérité de Palerme, et béatifié samedi, lors d’une grande cérémonie au stade Barbera de sa ville, à laquelle ont assisté plus de 100 000 personnes, dont une centaine d’évêques, 700 prêtres et diacres, et 200 personnalités officielles.
 
Juste avant sa mort, « Don Puglisi », comme l’appelle les italiens, avait fondé le Centre d’accueil «Notre Père », pour tenter d’arracher  les jeunes des griffes de la mafia. Par son travail dans la rue, Don Giuseppe dérangeait les « boss » , qui voulait le « faire retourner dans la sacristie ». (cf. Aleteia 6 mai 2013)  
 
Avant l’angélus, le pape François s’était rendu pour la première fois dans une paroisse de la banlieue de Rome, où il a de nouveau appelé les prêtres à porter le message de Dieu jusqu'aux « franges «  de la société, leur rappelant que c’est « dans la périphérie et non au centre que l’on comprend la réalité ».
 
 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]