Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une première pour la Fête Dieu : l’adoration eucharistique simultanée et mondiale

© Corinne MERCIER / CIRIC
Partager

A l’occasion de l’Année de la foi, toutes les cathédrales du monde en union de prière avec Rome et le pape François de 17h à 18h ce dimanche 2 juin, solennité du Saint-Sacrement.

C’est un événement qualifié d’« historique » par le président du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle évangélisation, Mgr Rino Fisichella. Ce dimanche 2 juin , jour de la Fête Dieu, une adoration eucharistique aura lieu dans le monde entier, en union de prière avec Rome et le pape François, de 17h à 18h dans la basilique Saint-Pierre.

Lancée à l’occasion de l’Année de la Foi, l’initiative qui a pour thème « un seul Seigneur, une seule foi », a été présentée mardi 28 mai au Vatican par Mgr Fisichella (1). « C’est la première fois qu’un tel événement a lieu dans l’Eglise », a-t-il souligné. « Pendant une heure, toutes les cathédrales du monde seront synchronisées sur l’heure de Rome et seront en communion avec le Pape pour l’adoration eucharistique ».

« Nous avons reçu une adhésion massive à cette initiative qui s’est étendue bien au-delà des cathédrales, et implique des conférences épiscopales, des paroisses, des congrégations religieuses, et particulièrement des monastères cloîtrés », a-t-il ajouté. Ce sont des « milliers et des milliers » de personnes qui participeront à cette heure d’adoration dans le monde entier.

En fonction des pays du monde, certains s’uniront à cette heure de prière dès 5h du matin (comme les Iles Samoa, les Iles Cook, Honolulu) ou à 22h (au Vietnam), minuit (en Corée), sans compter les pays qui, avec le décalage horaire, seront déjà passés au jour suivant -3 juin (la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Iles Salomon).

Le président du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle évangélisation a également fait part des intentions de prières demandées par le pape François pour cette heure d’adoration. Notamment « pour tous ceux qui sont victimes des guerres, de la traite des personnes, du trafic de drogue et du travail “d’esclave”, pour les enfants et les femmes qui subissent toute forme de violence », et « pour tous ceux qui se trouvent dans la précarité économique, surtout les personnes au chômage, les personnes âgées, les immigrés, les sans-logis, les prisonniers, et tous ceux qui supportent la marginalisation ».

Le pape François souhaite aussi prier l’Eglise dans le monde : « que le Seigneur la rende toujours obéissante à l’écoute de sa Parole pour se présenter face au monde toujours « sans tache, ni ride, ni aucun défaut ; sainte et irréprochable » (Eph 5, 27).

En France, et notamment dans le diocèse de Paris, de nombreuses paroisses s’uniront à cette heure d’adoration à Rome. Dans une courte vidéo (2), le P. Gilles Morin, curé de Notre-Dame de Nazareth à Paris, donne le sens de cette démarche en cette fête du Corps et du Sang du Seigneur.

La Fête-Dieu est une fête par laquelle l’Eglise honore le Christ dans le mystère de l’Eucharistie, explique le site du diocèse de Lyon (3). Elle est aussi appelée Fête du Saint-Sacrement ou Fête du Corps et du Sang du Christ.

Célébrée soixante jours après Pâques, cette fête avait initialement lieu un jeudi, en référence au Jeudi Saint. Le jeudi de la Fête-Dieu n’étant plus un jour férié en France depuis le Concordat de Napoléon en 1801, la Fête-Dieu est célébrée désormais le dimanche suivant le dimanche de la Sainte-Trinité afin de pouvoir inviter tous les catholiques à se joindre à cet événement.

Quant à l’adoration eucharistique, quel sens a-t-elle ? A lire ici, sur le site de l’Eglise catholique en France.

(1) http://attualita.vatican.va/sala-stampa/bollettino/2013/05/28/news/31070.html
(2) http://www.paris.catholique.fr/Fete-du-Saint-Sacrement-ou-Fete.html
(3) http://lyon.catholique.fr/?Dimanche-on-fete-Dieu
(4) http://www.eglise.catholique.fr/foi-et-vie-chretienne/la-celebration-de-la-foi/les-sept-sacrements/l-eucharistie/quel-est-le-sens-de-l-adoration-eucharistique-.html

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]