Aleteia
Dimanche 25 octobre |
Saints Crépin et Crépinien
Au quotidien

Alerte ! Les enfants déjouent les règles d’Internet

© Vidux / SHUTTERSTOCK

<em><strong>Les enfants agissent comme de jeunes adultes sur Internet</strong>&nbsp; </em>

Isabelle Cousturié - Publié le 22/05/13

Ils regardent du porno dès l’âge de 6 ans, flirtent à partir de 8 ans et sont incités au suicide, révèle Bitdefender

Selon une étude du spécialiste mondial de la sécurité informatique, Bitdefender, menée auprès de plus de 19 000 parents et enfants à travers le monde (États-Unis, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Australie, Espagne et Roumanie), les enfants agissent aujourd’hui comme de jeunes adultes sur Internet. Bien avant les réseaux sociaux (8.84 %) ou les sites de partage (9.71 %), les enfants s’intéressent en premier lieu à la pornographie en ligne (11.35 %).


D’après cette étude, parue le 17 mai dernier, les enfants regardent du porno en ligne dès l’âge de six ans et flirtent virtuellement sur Internet à partir de huit ans. De plus, les enfants qui chattent avec leurs amis sur les messageries instantanées et jouent en ligne sont de plus en plus jeunes. En effet, 3.45 % des enfants qui chattent et 2% des addicts du jeu en ligne sont seulement âgés de cinq ans.

« De nos jours, les enfants agissent comme de jeunes adultes sur Internet  – donnez-leur un appareil connecté et ils trouveront le moyen d’avoir une activité totalement interdite par leurs parents. »,  Déclare Catalin Cosoi, Responsable des stratégies de sécurité chez Bitdefender. Et « les dangers sur Internet ne sont pas seulement liés à la pornographie mais aussi au piratage informatique et aux sites Web qui incitent les enfants au suicide. Les parents doivent donc protéger à la fois la vie réelle et virtuelle de leurs enfants ».


Bitdefender révèle que les enfants mentent sur leur âge lorsqu’ils créent leur profil sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook où l’âge minimum d’inscription est de 13 ans.


A ce propos, à signaler une autre étude récente, celle de l’Association italienne Meter Onlus, fondée par le père Fortunato di Noto, prêtre et pionnier dans la lutte contre les violences et abus sur mineurs :  Selon cette étude, effectuée sur un échantillon de 770 élèves du primaire à Avola, en Sicile, 90% des jeunes enfants de 9 à 10 ans ont déjà leur profil sur Facebook et un vaste réseau de contacts virtuels, alors que l’âge minimum légal requis pour s’y inscrire est de 13 ans.

Cette étude est parue dans le cadre de la 47° journée mondiale des communications sociales, célébrée le 12 mai dernier, sur le thème : « Les Réseaux sociaux : des portes de vérité et de foi ; nouveaux espaces d’évangélisation ».

Pour en savoir plus sur les raisons de cette violation de la légalité par les plus jeunes et sur les dangers qu’ils courent à être actifs aussi jeunes sur Facebook, Aleteia a interrogé un psychologue de l’enfance, le professeur Ezio Aceti.

Le professeur Aceti raconte que pour faire cette étude, ils sont partis d’une comparaison entre ce que les enfants avaient dans leurs chambres il y a 40 ans et ce qu’ils ont aujourd’hui : celles d’aujourd’hui sont pleines d’objets, c’est à dire que l’enfant de O à 10 ans est « bombardé de stimulants ». Il  apprend très vite et très tôt à créer des liens entre ces stimulants. Et c’est pourquoi il est aujourd’hui capable d’aller sur Facebook et de s’en servir.

Cela dit, ajoute-t-il, « il n’a pas la maturité suffisante pour tout comprendre, et pour discerner le bien du mal, ce qui est superficiel de ce qui est profond. C’est à dire que sur le net, l’enfant est confronté à des choses plus grandes que lui, même s’il est capable de les organiser il ne sait pas les mettre ensemble ou trop peu ».

Interrogé sur les troubles relationnels ou sociaux que peut engendrer alors une fréquentation trop jeune des réseaux sociaux, le professeur Aceti signale l’apparition de tics nerveux, de manies ou de dépendances, liés au temps que l’enfant passe devant un écran, voire l’apparition aussi de troubles émotifs dus au fait que ces enfants vivent des émotions qui ne sont pas de leur âge et qu’ils ne sont donc pas en mesure de gérer ce qu’ils ressentent.


Source : http://www.bitdefender.fr/news/une-etude-bitdefender-rev%C3%A8le-que-les-enfants-regardent-du-porno-en-ligne-d%C3%A8s-lage-de-six-ans%E2%80%A6-2754.html

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Enfantsinternet
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement