Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconÉglise
line break icon

Pentecôte : Les Mouvements d’Eglise en pèlerinage à Rome

© P.DELISS / GODONG

Isabelle Cousturié - Publié le 18/05/13

Un temps fort de l’Année de la Foi placé sous le signe d’un nouveau printemps pour le christianisme

Rome accueille ce week-end un grand rassemblement des communautés et mouvements ecclésiaux pour la fête de la Pentecôte. Durant ces deux jours, qui s’inscrivent dans le cadre de l'Année de la foi, ce sont plus de 120.000 personnes qui sillonneront les rues de Rome, mais surtout se retrouveront place saint-Pierre pour une veillée, ce samedi soir, et une messe, dimanche, avec le Pape François.

Premier rendez-vous des membres de l’Eglise : un pèlerinage au tombeau de saint Pierre, sous la Basilique Saint-Pierre. Puis cet après-midi  un concert et la grande veillée avec le pape.

« Nous avons choisi de nous rassembler la veille de la Pentecôte pour manifester le fait que ces mouvements et communautés sont le signe de la présence de l’Esprit qui guide son Eglise dans  son travail d’évangélisation », a déclaré Mgr Salvatore Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation.

L’organisation de cette rencontre avec les mouvements d’Eglise, « un des fruits les plus visibles du Concile Vatican II», était confiée à son dicastère en collaboration avec le Conseil pontifical pour les laïcs (qui en a la charge habituellement) et autres organismes concernés.

Les quelque 120 mille personnes attendues durant ces deux journées viennent d’Argentine, de Biélorussie, de Porto Rico, de l’Inde, de Nouvelle-Zélande, de Trinidad et Tobago et de tant d’autres pays, a précisé Mgr Fisichella. Même si « noms, méthodes et outils changent », leurs objectifs et finalités sont les mêmes »: « porter la joie de l’Evangile à chaque personne ».

Ce rassemblement a un slogan : « Je crois! Fais grandir en nous la foi ».

Le « je » rappelle que chacun est appelé à prononcer personnellement et librement son adhésion au Christ et à l’Eglise » et le « nous » que « « la foi est un acte communautaire », a précisé Mgr Fisichella, en présentant le rassemblement et son thème aux journalistes.

La foi, a-t-il dit,  est en effet « un « nous » qui se vit au sein de l’Eglise », et l’association entre le « je crois », et la demande de « faire grandir en nous la foi », l’expression d’une « pluralité et unité » des participants.

La veillée de Pentecôtes, à laquelle Benoît XVI avait invité de façon particulière tous les mouvements d’Eglise, est un des temps forts de l’Année de la foi, instituée par le pape émérite pour renforcer et approfondir la foi catholique, de manière à la transmettre au monde avec une plus grande conviction.

«Benoît XVI disait que les mouvements ecclésiaux sont peut être la manifestation la plus évidente de la vraie nouveauté que le Concile Vatican II cherchait », déclare le père Raniero Cantalamessa du renouveau charismatique, prédicateur de la Maison Pontificale, expliquant dans un entretien à Radio Vatican. Ces mouvements ajoute-t-il sont «  le fruit de l’Esprit lié à la prière de Jean XXIII pour une nouvelle Pentecôte de l’Eglise ». 

Interrogé sur les charismes de ces mouvements et leur contribution dans l’Eglise, le père Raniero Cantalamessa n’hésite pas une seconde : « ils sont aux avant-postes de l’Evangélisation ! », comme lui-même a pu le constater en sillonnant les routes du monde :

« Les laïcs sont en effet au cœur de l’évangélisation, surtout dans l’évangélisation des lointains, des personnes qui ne vont pas à l’église.  Nous les prêtres nous sommes plus préparés à être des pasteurs de brebis que des pêcheurs d’hommes, dans ce sens que nous n’avons pas de ressources pour aller  au large, c’est-à-dire dans le tissu de la vie sociale, économique, culturel, et ce sont les laïcs qui sont plus proches de la réalité sociale. Donc ces mouvements doivent un peu nous aider et être les pêcheurs d’hommes, et souvent ils le sont vraiment ».

Pour le père Raniero, « l’institution et les charismes sont comme les deux bras de la Croix, ils ont besoin l’un de l’autre ». Et même si des difficultés peuvent surgir entre les charismes et l’institution – davantage liées à des problèmes de communication selon le P. Raniero –  ces mouvements ne sont pas nés avec un esprit polémique ou de contestation, et dans les divers pays, leur présence est de plus en plus reconnue non pas comme un problème pouvant  discréditer l’Eglise catholique ou encourager les gens à quitter l’Eglise, comme mais comme une partie de la solution au problème de désaffection de l’église.

« Beaucoup restent dans l’Eglise catholique précisément parce qu’ils y trouvent finalement un lieu où exprimer leur foi d’une manière spontanée et pouvoir intervenir activement dans l’évangélisation, dans la liturgie des ministères de l’Eglise », souligne le P. Cantalamessa.

Au-delà des défauts et limites  qui existent et ont toujours existé dans l’Eglise, dit-il,  même au temps de saint Paul où il fallait « régler, ordonner, discipliner », ces mouvements  sont « des énergies merveilleuses » que le Seigneur a répandues dans l’Eglise, et qui autorise donc à parler d’une nouvelle Pentecôte



 Sources : http://www.regnumchristi.fr/articles/rencontre-des-mouvements-d-eglise-avec-le-pape-francois-a-rome

Regnum ChristI : http://www.regnumchristi.fr/articles/rencontre-des-mouvements-d-eglise-avec-le-pape-francois-a-rome

Zenit : http://www.zenit.org/fr/articles/pentecote-les-mouvements-prient-avec-le-pape

Radio Vatican : http://fr.radiovaticana.va/news/2013/05/17/mouvements_eccl%C3%A9siaux_:_le_p%C3%A8re_cantalamessa_t%C3%A9moigne_de_leur_charisme/fr1-693060

Tags:
FoiPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement