Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Jean-Paul II canonisé cette année ?

© DANIEL JANIN / AFP
Partager

Un deuxième cas de guérison miraculeuse permettrait au pape François de le proclamer saint

« La canonisation de Jean-Paul II durant l’Année de la foi, ça serait merveilleux ! », déclarait en mars dernier le cardinal Stanislaw Dziwisz, archevêque de Cracovie en Pologne et ancien secrétaire privé du pape Jean Paul II.
 
Un espoir qui pourrait bien se réaliser, à en croire la dernière nouvelle circulant depuis deux jours dans la presse italienne, selon laquelle la commission médicale chargée par le Saint-Siège d’examiner un deuxième cas de guérison du à l’intercession de Jean-Paul II, aurait effectivement reconnu le caractère « inexplicable » de celle-ci.
 
Selon la page d’information Vatican Insider du quotidien La Stampa, la commission, constituée de 7 médecins, a reconnu la guérison « inexplicable » d’un point de vue scientifique  d’une femme atteinte d’une maladie incurable, proposée par le postulateur de la cause, Mgr Slawomir Oder.
 
Cette reconnaissance, dont on ignore tous les détails, constitue un élément fondamental pour faire avancer le dossier qui doit encore passer devant une commission de théologiens  et avoir l’avis des évêques et cardinaux membres de la congrégation, avant que le pape François, et lui seul, décrète que Jean Paul II peut entrer dans le cercles des saints de l’Eglise catholique.
 
Dans un entretien, il y a quelques semaines, le cardinal Dziwisz a nié avoir parlé avec le pape François de la canonisation de Jean Paul II, mais a dit son espoir que celle-ci puisse avoir lieu bientôt, « pourquoi pas en octobre, soit 35 ans après son élection au Siège de Pierre ? », a-t-il ajouté.
 
Dans cet entretien, l’ancien secrétaire de Karol Wojtyla, ne cache pas sa joie d’une cérémonie présidée par le pape François qui, a-t-il confié, « fera comme Jean-Paul II : il abattra les murs, ouvrira en grand les portes de l’Eglise et rapprochera l’Eglise et le monde ».
 
A la question du journaliste italien « en quoi le pape François vous rappelle Jean Paul II », celui-ci a répondu: «  une des raisons de ma joie de notre choix au conclave est surtout que Jorge Mario Bergoglio parle la langue de la pauvreté,  qu’il tient des propos d’une grande fraicheur, et l’Eglise a besoin de ce charisme ».
 
« Et puis je trouve qu’il ressemble à Jean-Paul II », a-t-il ajouté, soulignant par ailleurs que c’est Jean-Paul II qui avait nommé Mgr Bergoglio archevêque en 1992 et cardinal en 2001.
 
Le cardinal Dziwisz est convaincu que l’histoire les unira sur un point : « tous deux auront ouvert les portes de l’Eglise à tous, faisant d’elle une Eglise plus proche de la vie quotidienne et concrète des gens ; tous deux auront jeté des ponts avec des mondes lointains et opposé », dit-il,  grâce à leurs talents de « communicateurs ».
 
Il relève en effet que « le pape François a la même manière de communiquer que Jean Paul II » : « On le voit bien depuis le début, a-t-il confié,  il respecte le protocole, mais aime parler ‘en improvisant’, dans un langage direct et clair qui le rend encore plus sympathique ».
 
Autres points communs entre Jean-Paul II et le pape François soulignés par le cardinal Dziwisz :
« Karol Wojtyla a lutté contre les extrémismes du communisme, Jorge Mario Bergoglio contre les distorsions de la ‘théologie de libération »: Ils n’ont pas trouvé dans le marxisme de solution aux problèmes sociaux. Mais encore, leur sens de l’humour : Jorge Mario Bergoglio a dit aux cardinaux du conclave après son élection ‘ Que Dieu vous pardonne pour ce que vous avez fait », et Wojtyla lui ‘ qu’avez-vous combiné ? : Même signification …Même ironie ! ».
 
Si Jean-Paul II devait être proclamé saint, il serait le second pape du siècle dernier, après Pie X. Deux autres papes ont été béatifiés: Pie IX et Jean XXIII. La cause en béatification de Paul VI serait en bonne voie, un miracle attribué à son intercession ayant déjà été présenté à la Congrégation pour les causes des saints, et en bonne voie aussi celle du pape Jean Paul I. Celle de Pie XII serait dans l’attente d’une reconnaissance de miracle.
 
 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]