Aleteia
Jeudi 22 octobre |
Saint Jean-Paul II
Politique

Explosions de Boston : L’Eglise déplore un acte d’une violence inouïe

JOHN MOTTERN / AFP

Isabelle Cousturié - Publié le 16/04/13

Prières et paroles de réconfort du pape et des évêques américains pour les victimes de l'attentat

« Un acte de violence insensé » : C’est en ces termes que le pape et les évêques américains ont condamné les deux explosions à la bombe qui ont fait trois morts et 141 blessés dont certains très grièvement sur la ligne d’arrivée du grand marathon international qui se déroulait hier après-midi à Boston (Massachusetts), aux Etats-Unis.


Les deux puissantes bombes ont explosé à quelques secondes d’intervalles, fauchant des dizaines de participants et de spectateurs. A Washington, le président des Etats-Unis, Barack Obama dénonce ce qu’il appelle « la tragédie de Boston ».

« Nous allons découvrir qui a fait ça. Nous allons découvrir pourquoi ils ont fait ç», a insisté le président américain lundi soir. Même s’il n’a prononcé ni le mot attentat ni celui de terrorisme, la Maison Blanche a vite fait savoir que le président pensait bien à un acte terroriste.


Aussitôt après la tragédie, le pape François a envoyé un télégramme de condoléances à l’archevêque de Boston, le Cardinal Archevêque Sean O'Malley, dans lequel il se dit « profondément affligé » par les conséquences de cet acte de violence, et fait part de sa solidarité et de ses prières aux victimes et leur proches.


Dans son message, le pape encourage également les habitants à « ne pas laisser le mal prendre le dessus mais à le combattre par le bien en travaillant ensemble pour construire une société toujours plus juste, libre et sûre pour les générations à venir ».


Aussitôt après la nouvelles des deux explosions, l’archidiocèse de Boston a réagi sur Facebook et Twitter, demandant aux abonnés de prier pour les victimes et leurs proches « afin qu’ils trouvent du réconfort dans l’Esprit Saint, dans la miséricorde de Dieu et l’amour maternel de notre bienheureuse Mère ».


De son côté, Le cardinal Timothy Dolan, président de la conférence épiscopale américaine, a lui aussi fait part aux victimes de la participation des évêques américains à leur douleur, et demandé de prier pour elles, soulignant que cette horrible tragédie de Boston rappelait que le « diable existe et la vie reste fragile ».  


Dans sa déclaration, l’archevêque de New York dénonce une « progression » de la culture de violence dans le pays et dans le monde, qui, a-t-il dit, « doit être combattue par des mesures de sécurité  et la recherche de moyens capables de promouvoir la paix et le respect de chacun dans notre monde ».


Parmi les 3 victimes des bombes qui ont explosé à proximité de la ligne d’arrivée du marathon figure un petit garçon de 8 ans, Martin Richard, tué par l’explosion alors qu’il attendait l’arrivée de son père, William, qui courrait le marathon. Il était en famille. Sa mère et l’une de ses sœurs, ont été grièvement blessées et hospitalisées. ( nouvelobs.com)


La course effrénée des spectateurs, les blessés sanguinolents, aux membres parfois déjà arrachés, transportés à bout de bras par les premiers sauveteurs, d'autres moins gravement atteints mais sous le choc, la sidération sur les visages des présents, les véhicules hospitaliers toutes sirènes hurlantes, toutes ces images-là appartiennent à l'univers visuel des actes de terrorisme, relate le correspondant du journal Le Monde à New York.


Pourquoi Boston ? Pourquoi sur le parcours de son marathon ? poursuit le correspondant qui rapporte alors les propos du représentant démocrate du Massachusetts William Keating, membre de la commission parlementaire sur la sécurité intérieure, qui estimait en soirée que l'événement offrait le « symbole » le plus patent de ce que les terrorismes, de quelque bord qu'ils soient issus, honnissent plus que tout : « Un rassemblement joyeux, chaleureux, où des milliers de personnes viennent participer ou applaudir des concurrents issus de plus de cent pays et de toutes les couleurs de peau. », a-t-il dit.


En attendant, l'enquête mobilise des milliers de policiers à Boston mais également dans d’autres villes américaines comme à New York, autour des principaux centres de passage.


La France et la Grande-Bretagne ont annoncé  de leur côté un renforcement de leurs mesures de sécurité, Manuel Valls, le ministre français de l'Intérieur, demandant aux préfets et aux forces de sécurité intérieure de renforcer sans délai la présence des patrouilles dans le cadre du Plan Vigipirate, en vigueur au stade « rouge renforcé ».

A Londres, la Metropolitan Police a annoncé une révision de son dispositif de sécurité en vue notamment d’un autre marathon prévu dans la ville le week end prochain, auquel sont attendus 37.500 coureurs.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
attentatbostonÉglisePape François
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
Une famille missionnaire sur le plateau de "L...
WEB2-SAMUEL PATY-AFP-000_8TB6FJ.jpg
Agnès Pinard Legry
Professeur décapité : des intentions de prièr...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Edifa
Connaissez-vous vraiment toutes les missions ...
Louise Alméras
Diacre et premier préfet handicapé de France,...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement