Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Repenser l’économie pour donner un avenir

© Patricia DE MELO MOREIRA / AFP
Partager

Le concours international « Economie et société » de la Fondation « Centesimus annus »

Un Concours pour récompenser des œuvres de nature économique et sociale qui aident à promouvoir la connaissance et
l’application de la doctrine sociale de l’Eglise, jugées intéressantes et originales, et surtout accessibles au grand public.
 
Il s’agit du premier concours international « Economie et Société », organisé par la Fondation Centesimus Annus – Pro Pontifice (CAPP) qui vient de récompenser ses deux premiers vainqueurs : Le Père jésuite Julio Luis Martínez Martínez, 48 ans, recteur de l’Université pontificale Comillas, et l'italien Stefano Zamagni, 50 ans, économiste de renommée mondiale, professeur à l’Université de Bologne (Italie).
 
Le prix, qui sera remis le 24 mai prochain, au Vatican, a été présenté la semaine dernière par le  cardinal Domenico Calcagno, président de l’Administration du patrimoine du Siège apostolique (APSA), Mgr Giuseppe Antonio Scotti, secrétaire adjoint du Conseil pontifical pour les communications sociales et membre du jury,  et par M. Domingo Sugranyes Bickel, président de la Fondation CAPP.
 
Le père Martinez a été récompensé pour son livre : « Ciudadanía, migraciones y religión. Un diálogo ético desde la fe cristiana ». L’ouvrage aborde la question de l’imigration, invitant à redécouvrir l’idée de « citoyenneté » et le rapport entre le politique et le religieux.
 
Le deuxième ouvrage, de Stefano Zamagni, intitulé « L’economia del bene commune », propose « d’élargir l’horizon des catégories de l’activité économique ». Il met en avant des valeurs comme la solidarité, l’esprit d’entreprise et la sympathie, indispensables pour un bon fonctionnement des marchés et de l’Etat.
 
Choisis parmi une sélection de 60 textes provenant de 13 pays de tous les continents, ces deux ouvrages, souligne le jury, sont un encouragement à mettre « l’homme au centre » de la dimension économique, à un moment où la situation européenne actuelle souligne l’urgence de « repenser l’économie ».
 
Le jury estime que ces deux livres « ont su faire partager au grand public le fruit de leurs recherches et intuitions »,  elles-mêmes capables de « bouleverser le rapport avec l’économie ».
 
La Fondation fête cette année ses 20 ans (13 Juin 1993). Elle a été créée à la suite de l’encyclique Centesimus annus publiée par Jean-Paul II le 1er mai 1991.
 
Ce qu’elle propose ne sont pas des « recettes » pour l’économie dans une période de crise mais un bon accompagnement, à un moment où les entreprises ont besoin de penser repenser leurs modèles de développement.
 
La crise économique qui frappe le monde occidental, a souligné Mgr Giuseppe Antonio Scotti, un des membres  du jury, « montre à quel point il est indispensable de penser à une économie qui  redonne confiance et espoir à tous ».