Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 01 mars |
Saint Aubin d'Angers
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

« La Nuit des témoins » : hommage aux martyrs d’aujourd’hui

Isabelle Cousturié ✝ - Aide à l'Eglise en Détresse (AED) - publié le 09/04/13

Leur foi n’a été ni « tiède » ni « à l’eau de rose », déclare le pape François… Et la nôtre ?

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

« Pour trouver les martyrs il n’est pas nécessaire d’aller aux catacombes ou au Colisée: les martyrs sont vivants aujourd’hui dans de nombreux pays. Les chrétiens sont persécutés pour leur foi. Dans certains pays ils ne peuvent pas porter de croix: ils sont punis s’ils le font » 

Ces paroles tirées de l’homélie du pape François, prononcées  samedi matin 6 avril, dans la chapelle de la Domus Sanctae Marthaea, au Vatican, ne pouvaient  pas de na pas apparaître sur cette page, alors que vient de  s’ouvrir  la 9ème édition de la Nuit des Témoins.

« La Nuit des témoins » patronnée par l’association « Aide à l’Eglise en Détresse » (AED), est un hommage aux martyrs de la foi, aux prêtres, religieuses, religieux et laïcs engagés qui ont perdu la vie au cours des douze derniers mois par fidélité au Christ.

Elle existe « parce qu'une personne sur deux vit dans un pays où la liberté religieuse n’est pas respectée, parce qu’il y a, parmi eux, 200 millions de chrétiens, et parce que « les croyants appelés à rendre témoignage en des circonstances dangereuses ne seront pas abandonnés sans défense », précise ses organisateurs en citant Benoît XVI.

 Cette année, La Nuit des témoins se déplace dans cinq villes de France (Nantes, Metz, Caen, Lyon et Paris) et dure du 8 au 12 avril.

 «  Son but ultime  est de nous questionner chacun sur notre propre témoignage, là où nous sommes », a dit Marc Fromager, le directeur de l’AED en présentant la 9ème édition de la Nuit des témoins (Zenit).   Il s’agit en effet, a-t-il ajouté,  de ne pas se contenter d’un hommage mais de «  repartir de cette veillée en se disant : moi aussi, je veux être un témoin du Christ ! ».

Et c’est justement à cela que le pape François s’est attelé samedi matin en centrant son homélie sur le courage de témoigner d’une foi, non pas « tiède » ou à « l’eau de rose »,  mais « proclamée », pour l’étendre « à tous les peuples ». (Osservatore Romano)

Il  invite  chaque chrétien à se questionner sur  sa propre foi : « Comment se porte notre foi ? Est-elle forte ? Ou est-ce une foi comme-ci comme-çà ? Face aux difficultés sommes-nous courageux comme Pierre ou un peu tiède ? ».

« Nous ne pouvons pas taire ce que nous avons vu et entendu », a poursuivi le pape François en citant l’exemple des apôtres Pierre et Jean qui, malgré l’ordre des grands prêtres et des pharisiens de ne pas parler de Jésus, ont su «  rester fermes dans leur foi ».  Car la foi, a-t-il dit rappelé, « n’est pas négociable (…), n’est pas quelque chose qui s’offre au meilleur offrant ».  

Et c’est justement en souvenir et en l’honneur de tous ceux qui ont su ne pas « négocier », ne pas « amputer » ne serait-ce qu’un peu de leur foi, ni cédé à la « tentation » d'être un peu « comme ils font tous » en étant moins rigides, comme a dit le pape samedi matin en décrivant ces martyrs du XXIème siècle, que cette Nuit des Témoins est organisée chaque année depuis bientôt 10 ans.  

Pour qu’au-delà de leur témoignage et de leur sacrifice, ils restent des exemples à suivre, une source à laquelle puiser force et courage pour pouvoir dire, comme Pierre et Jean : « Nous ne pouvons pas nous taire ».

Et quoi de mieux que des veillées autour de grands témoins pour puiser de cette force et de ce courage auquel le pape François appelle depuis le début de son pontificat, et dimanche dernier encore, lorsqu’il a dit, à la prière du Regina Coeli : « Nous devons avoir le courage de proclamer au grand jour le Christ ressuscité (…) Nous devons avoir davantage de courage pour témoigner de la foi au Christ ressuscité. Nous ne devons pas avoir peur d'être chrétiens et de vivre en chrétiens ».

Aujourd’hui, 50% de la population mondiale vit dans un pays où la liberté religieuse n'est pas respectée. 75% des victimes de la persécution pour motifs religieux sont chrétiens. 200 millions de chrétiens sont discriminés dans le monde et 25 pays sont considérés comme persécuteurs, selon les chiffres de l'AED.

Le vendredi 12 avril, la Nuit des Témoins aura lieu en la cathédrale Notre-Dame à Paris. Elle commencera par une messe à 18h30 présidée par Mgr Éric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, et se poursuivra par une veillée de prière et de témoignages à partir de 20h.

Les quatre grands témoins seront: Mgr John Onaiyekan, cardinal archevêque d’Abuja, au Nigeria; Mgr Ignace Joseph III Younan, primat de l’Eglise catholique syriaque, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient; Mgr Dionisio Garcia, archevêque de Santiago de Cuba et président de la conférence épiscopale cubaine; et Sœur Marie Bruno, religieuse de la Charité, au Laos.

Comme dit Marc Fromager : « Ne baissons pas les bras ! »


Pour plus de détails se connecter au site : www.aed-france.org

Tags:
AEDMartyrsPape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement