Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Bienheureux Bernardo Francisco de Hoyos
home iconActualités
line break icon

JMJ Rio 2013 : Un « Manifeste pour la sauvegarde de la Création »

© FOTOLIA

Isabelle Cousturié - Publié le 05/04/13

Une bonne occasion pour semer de bonnes idées et pratiques …un an après le sommet de RIO+20

La sortie d’un « Manifeste pour la sauvegarde de la Création » ! Voilà ce qu’ont prévu, entre autres activités prioritaires, les organisateurs de la XXVIII Journée mondiale de la jeunesse de Rio,  du 23 au 26 juillet prochains.

L’initiative a été annoncée le 4 avril par ses promoteurs : la Fondation Jean-Paul II pour les jeunes, le Conseil pontifical pour les laïcs et le ministère italien de l’environnement.

Le manifeste sera lancé au terme d’un événement prévu le 24 juillet, transmis par streaming dans le monde entier, sur les défis à relever pour sauvegarder la création et favoriser un développement durable, auquel seront appelés à s’exprimer des scientifiques, des théologiens, des experts des Nations Unies et des ministères de l’environnement italien et brésilien ainsi que des représentants des églises locales et des mouvements écologistes.

A cette occasion, les jeunes qui seront présents à l’événement recevront un t-shirt décoré d’un hologramme réunissant les témoignages des participants venus à la rencontre et les contenus du manifeste.

« Les journées mondiales de la jeunesse, avec ses centaines de milliers de jeunes, sont une occasion rêvée pour semer de bonnes idées et pratiques », commente Radio Vatican en rapportant les propos tenus par les auteurs de l’initiative, lors d’une conférence de presse jeudi matin 4 avril.

Un an après le sommet mondial Rio+20 de l’ONU sur le développement durable, le ministre italien de l’environnement, Corrado Clini,  voient ces JMJ comme une occasion de « tester sur le terrain les conclusions de cette conférence » qui, malgré des résultats jugés « en-dessous des responsabilités et des attentes », s’est achevée, le 21 juin 2012,  avec l’adoption par consensus d’un texte intitulé « L’avenir que nous voulons ».

 « Il faut faire en sorte que les jeunes soient mis dans les conditions de pouvoir prendre en main les engagements que tous les pays du monde ont pris à Rio en juin 2012, assure le ministre, et qu’ils les appliquent ». Ainsi, assure-t-il,  tout sera fait pour préparer ces jeunes à « sauvegarder la création ».

Car l’environnement sera mis à rude épreuve à Rio, quand des centaines de milliers de jeunes arriveront dans la ville en juillet, au Brésil, commente Radio Vatican.  Mais le président de la Fondation Jean Paul II, Marcello Bedeschi, a tout prévu : il faut selon lui « des structures qui ne soient pas envahissantes »,  qu’après les JMJ, « les sols soient comme ils étaient avant la manifestation », et que « la consommation d’énergie soit la plus basse possible ».

Un an après le sommet de Rio, La Journée mondiale de la jeunesse est le premier grand événement mondial, et ce manifeste doit pouvoir s’étendre au-delà de ces quelques journées de juillet. Selon le ministre italien de l’environnement, Corrado Clini, le principe selon lequel « tous doivent s’engager ensemble pour le bien de l’humanité », doit perdurer dans le temps et finir par entrer dans les mœurs.

En cela, a-t-il ajouté, l’Eglise a des capacités de « contamination » qui lui permettent de jouer un rôle important dans le monde entier, et dans ce processus, les récents appels du pape  François à « sauvegarder la création » ne peuvent qu’encourager les esprits à aller dans cette direction.

« Soyez des gardiens de la création, du dessein de Dieu inscrit dans la nature, gardiens de l'autre, de l’environnement,ne permettons pas que  des signes de destruction et de mort accompagnent la marche de notre monde », avait-il demandé à « tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté », mais en particulier à « tous ceux qui occupent des rôles de responsabilité dans le domaine économique, politique ou social », à la messe inaugurale de son pontificat, le 19 mars dernier.

« Lutter contre la pauvreté soit matérielle, soit spirituelle ; édifier la paix et construire des ponts : (…) Un chemin difficile si nous n’apprenons pas toujours plus à aimer notre Terre», avait-il encore dit au Corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège, le 22 mars dernier. Une terre… un environnement, avait-il ajouté, que «  trop souvent nous n’utilisons pas pour le bien, mais que nous exploitons avec avidité au détriment les uns des autres ».

Les jeunes sont très sensibles à la sauvegarde de l’environnement. Marcello Bedeschi en est convaincu, mais les appels du pape François en faveur de la sauvegarde de la Création ne feront que renforcer cette sensibilité et ses encouragements  les aideront à ne pas perdre de vue les enjeux que celle-ci représente et à agir. 

Tags:
environnementJMJ
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement