Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 24 octobre |
Saint Florentin
Aleteia logo
home iconÉglise
line break icon

Qui est l’homme du Linceul de Turin ?

La rédaction d'Aleteia - aleteia - Publié le 27/03/13

Le portrait-robot de l'homme du Linceul éclairé par la tradition chrétienne et la technologie moderne.

Le Linceul de Turin pose un grand défi à la science. Il est « une provocation à l’intelligence » (Jean-Paul II) parce que personne ne peut expliquer l’origine de cette image unique, qui a profondément bouleversé la vie de Barrie Schwortz, photographe scientifique américain, juif, et membre de l’équipe du STURP en 1978 (Shroud of Turin Research Project), rencontré en 2010 à Turin par l’équipe de Net for God, lors de la dernière exposition publique du Linceul, qui a rassemblé plus de 2 millions de pèlerins.

Voici quelques extraits de son témoignage, que l’on retrouve en intégralité dans le DVD édité par Net for God en 22 langues (dont certaines parties sont sur Youtube). (Cf. galerie vidéos de ce dossier).

« Personne ne connaissait vraiment le Linceul dans le passé. Mais en 1898, un photographe italien, Secondo Pia, a fait la première photographie du Linceul et, très impressionné par cette image, il a découvert qu’il s’agit d’un négatif. De là date l’intérêt scientifique pour le Linceul ».

« Secondo Pia a ouvert la porte à la science, et pourtant cette image reste un défi à la science : c’est une image qui contient des propriétés physiques que je n’avais jamais vues, que personne n’avait jamais vues. J’ai passé 32 ans à l’étudier, la moitié de ma vie, et pourtant je n’ai toujours pas les réponses. »

L’histoire de Barrie Schwortz avec le Linceul commence en 1976, alors qu’il venait de terminer un projet de recherche au laboratoire national de Los Alamos, l’un des laboratoires les plus connus aux USA : un concours de circonstances amène ce jeune scientifique juif à faire partie de l’équipe de 40 scientifiques du STURP qui vont analyser le Linceul en 1978 pendant 5 jours avec 6 tonnes de matériel.

« L’homme avec qui j’avais travaillé à Los Alamos, m’a rappelé et m’a dit : « Barrie, que sais-tu du Linceul de Turin ? » J’ai ri et j’ai dit « Mais je suis juif ! » et il m’a dit « Moi aussi ! ». Il était juif aussi et il m’a expliqué que plusieurs scientifiques avaient pris une photo du Linceul. Il me dit qu’ils étaient tellement étonnés que cette image ait de telles caractéristiques, qu’ils allaient rassembler une équipe de scientifiques pour voir s’ils pouvaient obtenir la permission d’aller à Turin et examiner le Linceul pour essayer de comprendre comment cette image s’est formée ».

« Deux mois environ après le début du projet, je me souviens avoir dit à l’un de mes collègues : « Qu’est-ce qu’un jeune homme juif comme moi fait ici ? » – et il a dit : « As-tu oublié que l’homme du Linceul est juif ? » – « Non, non je sais » et il m’a donné ce qui est peut-être le meilleur conseil que j’ai eu de ma vie. Il a dit : « Barrie, va à Turin et fait le meilleur travail que tu peux. Dieu ne nous explique pas son projet à l’avance mais un jour tu sauras. » C’était un conseil génial et cela m’a fait rester dans l’équipe. J’allais démissionner. Mais à cause de ces paroles … de ces paroles de Dieu peut-être à travers ses lèvres, je suis resté dans l’équipe. »

C’est ainsi qu’à partir du 9 octobre 1978, cette équipe appelée le STURP, composée d’une quarantaine d’experts scientifiques, se déplace à Turin avec 6 tonnes de matériel sophistiqué.

Les scientifiques ne disposent que de 5 jours et travaillent jour et nuit pour faire subir des milliers de tests à ce linge.

Ils l’examinent aux rayons infrarouges, sous éclairage ultraviolet, prélèvent des échantillons de poussière, de molécules, dans un seul but : comprendre comment cette image s’est formée sur le Linceul.

L’équipe découvre que ce drap est seulement composé de fibres de lin finement tissées en chevrons. Et les taches sombres qui forment l’image à la surface proviennent d’une oxydation acide et déshydratante des fibres du Linceul.

  • 1
  • 2
Tags:
Linceul de TurinSaint Suaire
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
JOHN PAUL II
Marzena Devoud
Le jour le plus heureux de la vie de Jean Paul II
2
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
3
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
4
WEB2-MISSEL-FORMATION-ABBENICO.jpg
Agnès Pinard Legry
Les prêtres se préparent à un grand changement
5
La rédaction d'Aleteia
[VIDEO] Un jeune enfant handicapé monte au côté du Pape au début ...
6
Portrait of Isabelle Guizard
Marzena Devoud
Isabelle a mis des couleurs sur le deuil de son bébé
7
BENEDYKT XVI O KAPŁAŃSTWIE
Camille Dalmas
L’émouvante lettre envoyée par Benoît XVI pour le décès de son me...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement