Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Le pape François vu par son ami juif, Baruj Tenembaum

© Aleteia
Partager

« C’est un authentique homme du peuple, d’une grande culture, proche des minorités »

« Je suis bouleversé », a réagi Baruj Tenembaum, fondateur de la Fondation internationale Raoul Wallenberg (http://www.raoulwallenberg.net), juif d’origine argentine et ami personnel de longue date de Jorge Mario Bergoglio, le pape François.
 
Tenembaum, pionnier depuis les années soixante du dialogue interreligieux entre chrétiens, musulmans et juifs, avoue à Aleteia : « Je suis très satisfait, parce que je crois que, sur le plan spirituel, va se répéter ce que Jean XXIII a fait au service de l’Eglise et du monde».
 
« Il est un motif d’espérance. Je suis sûr qu’il saura trouver la voie du dialogue avec les fidèles musulmans », assure-t-il.
 
« Je le connais très bien depuis le jour où il a été évêque auxiliaire de Buenos Aires. Il prenait grand soin de la fresque inaugurée dans une cathédrale dédiée aux victimes de l’holocauste, et de l’Association mutuelle israélite argentine (AMIA) ».
 
Et il ajoute: « Bergoglio s’est fait remarquer par sa proximité avec les minorités. Je conserve un souvenir très particulier. Il se rendait en personne au marché afin d’acheter des fleurs pour les déposer sur la tombe de son prédécesseur, le cardinal Antonio Quarracino, devant la peinture murale des victimes ».
 
« C’est un homme très simple, très humble et spirituel. Il a participé comme personne à toutes les rencontres interreligieuses. Il a de nombreux amis rabbins et a publié des livres avec des rabbins. Il s’est rendu dans de nombreuses synagogues. Et je ne dis pas cela parce que je suis juif, mais parce que c’est un homme animé d’un profond respect pour toutes les personnes, qui ont droit à la différence, du moment qu’elles sont intègres ».
 
Quand il est arrivé à Buenos Aires pour être nommé évêque auxiliaire, je lui ai dit « Ecoute, Jorge, nous respectons quant à nous, tous ceux qui respectent tout le monde. » Il ne s’est pas contenté d’acquiescer, il l’a montré par sa vie ».
 
« C’est vraiment très émouvant de voir que les cardinaux ont choisi comme pape un authentique homme du peuple. Il était simplement vêtu, prenait les transports en commun pour se déplacer. En même temps, c’est un homme d’une grande culture », conclut Tenembaum.