Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 04 décembre |
Sainte Barbe
home iconÉglise
line break icon

La Chapelle Sixtine accueille les cardinaux

Chiara Santomiero - Publié le 08/03/13

En images les aménagements du lieu du Conclave (Vidéo)

Grâce aux images du centre de télévision du Vatican (CTV) montrées aux journalistes accrédités près le Saint-Siège, et grâce à cette vidéo de l’AFP diffusée sur You Tube, on peut déjà se faire une idée de ce qu'il se passe, à l’intérieur de la Chapelle Sixtine, fermée au public depuis le 5 mars, en raison de l'ouverture du conclave.

Après le feu vert des cardinaux d’y commencer les travaux, les 40 personnes chargées de reproduire à l’identique le décor des précédents conclaves ont tout mis en place.

Avant la Sixtine, les caméras du CTV ont traversé la Chapelle Pauline d’où est partie la procession des cardinaux électeurs pour entrer en conclave, en passant par la Salle Royale.

Le nom de la chapelle Pauline lui vient du pape  Paul III (1534-1549) qui l’a fait construire ; la salle Royale porte, elle, le nom de ses destinataires : les rois ou les ambassadeurs ;  quant à la Sixtine, elle est ainsi appelée depuis sa restauration ordonnée par Sixte IV (1471-1484) pour y organiser des cérémonies solennelles, notamment l’élection du pape.

Toutes ont été édifiées par de grands artistes italiens comme Antonio Sangallo (Salle Pauline) ou Giovannino De' Dolci (la Sixtine).


Entre le successeur de Sixte IV, Innocent VIII (1484-1492), et le pape Pie VI (1755-1799), la Chapelle Sixtine aura été le théâtre de 38 élections. Les quatre conclaves suivants auront lieu au palais du Quirinal (qui appartenait à la papauté avant la naissance de l’Etat Italien), puis la Chapelle reprendra sa fonction.

Jusqu’à l’élection de Paul VI (1963-1978), chaque cardinal avait son petit trône adossé contre le mur et un petit bureau devant lui. Le siège était surmonté d’un baldaquin qui, dès l’élection du pape, était descendu sur  son occupant, à l’exception de celui du nouvel élu.

A partir de l’élection de Paul VI, la nécessité d’avoir un plus grand espace s’est fait sentir, et il fallu empiéter sur l’espace jouxtant la grille, en enlevant cette dernière et élevant les sols pour  créer une même surface plane.



Pour l’élection de Jean Paul Ier (1978) et de Jean Paul II (1978-2005), les petits trônes furent supprimés et le sol à nouveau surélevé.

C’est à cela que travaillent les ouvriers dans la chapelle Sixtine: poser un plancher à une hauteur de 50 à 60 cm au-dessus du sol original pour le protéger mais aussi pour combler les creux provoqués  par les différences de niveaux et les quelques marches existantes. Le plancher sera ensuite recouvert d’un tissu beige recouvrant quelque 500 m2.

Cinq tapissiers, deux sœurs de la congrégation Saint Joseph de Calasanz, et une couturière, ont la tâche d’unir un à un des dizaines de morceaux de tissu pour en faire une seule pièce.

Lors du conclave, les cardinaux seront assis sur deux rangées de fauteuils, placés de chaque côté de la Chapelle, devant 12 longues tables.

Une table à part est réservée à la présidence.

Pour les tables aussi, il est prévu une couverture de tissu, beige au-dessus et rouge satin sur les côtés. Les sièges des cardinaux sont en bois de cerisier, recouverts d’un tissu  couleur tabac.

Une autre table sera également dressée au milieu de la Chapelle : une table en bois précieux sur laquelle sera posé l’évangéliaire, où les cardinaux prêteront serment.

Et puis, en dernier, arrivera la chaire de Léon XIII, sur laquelle s’assiéra le pape à peine élu, pour recevoir l’acte de reconnaissance et d’obéissance de la part des cardinaux électeurs.

Tags:
cardinauxchapelle sixtineconclave
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Sauvetage Kevin Escoffier Vendée Globe
Timothée Dhellemmes
"Ta vie était plus importante que notre Vendé...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement