Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les catholiques chinois remercient Benoît XVI

Partager

« Vous avez gagné le respect de tous et ému le monde entier »

La liste des remerciements adressés au pape par les fidèles et prêtres catholiques chinois est longue: pour ses messages et ses initiatives, pour ses appels et ses prières, pour son engagement en faveur de la dignité humaine, pour avoir su servir et défendre la vérité et les valeurs de la foi.
 
Et parmi toutes celles qu’il a reçues depuis l’annonce de sa renonciation, le 11 février dernier, cette lettre que lui a envoyée ces derniers jours un groupe de simples fidèles et prêtres chinois est certainement celle qui a le plus ému Benoît XVI,  lui qui, dès son élection en 2005, s’est attaché à faire du « dossier chinois » l’une de ses priorités.
 
Les catholiques chinois ont une « profonde admiration et respect » pour la décision de Benoît XVI qu’ils trouvent « courageuse, humble, sage et responsable ».  Évêques, prêtres, religieux et laïcs sont convaincus qu’il continuera de « servir l’Eglise par la prière et la contemplation » et qu’il sera, en cela, « un exemple à suivre pour tous ».
 
« Votre sainteté a essayé d’alléger le poids de la croix que nous portons », écrit le groupe de catholiques chinois, membres du clergé et simples fidèles, qui demandent également pardon à Benoît XVI pour « leurs fautes et faiblesses, pour les conflits et les difficultés et pour les déceptions auxquels Benoît XVI a toujours répondu avec compassion, sollicitude et amour paternel ».
 
L'annonce de la renonciation de Benoît XVI a été un choc en Chine, au point que certains catholiques expriment publiquement leurs inquiétudes et leurs doutes sur ce geste, jusqu'à la théorie du complot », comment Aymeric Christensen sur le site d magazine La Vie).
 
Un évêque du sud du pays a avoué auprès de l'agence UCAnews, qu’il redoutait que le Parti communiste, après avoir « battu » le pape, ne durcisse sa ligne à l'égard des catholiques.
 
 Le dossier chinois est certainement l’un des plus délicats et douloureux du pontificat de Benoît XVI. Ces dernières années, le Pape a multiplié les appels et les gestes.
 
Ecouter à ce propos,  sur le site de  Radio Vatican, le père Bruno Lepeu, prêtre des missions étrangères à Hong Kong, qui revient l’action menée par Benoît XVI et sur le regard que portent les catholiques chinois sur son pontificat.
 
En même temps, les catholiques chinois prient pour le prochain pape : « Nous espérons qu’il puisse être un homme de prière, doté de la sagesse  et de la grâce qui viennent de Dieu, et qu’il trouve le courage d’affronter les défis du sécularisme, en guidant l’Eglise vers la vérité et l’amour », a souhaité une religieuse chinoise au micro d’Asianews qui espère aussi que le nouveau pape continuera de suivre les enseignements de l'encyclique Carotas in Veritate de Benoît XVI.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]