Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 22 septembre |
Saint Maurice
home iconÉglise
line break icon

Quelles sont les raisons de croire en Jésus-Christ ?

© Dennis Degnan

La rédaction d'Aleteia - Publié le 24/02/13

Les œuvres que Jésus a faites et sa promesse que ses disciples en feraient encore « de plus grandes » (Jn 14,12) : ce qui est arrivé d’une multitude de manières, sur tous les continents, comme le montre toute l’histoire de l’Eglise, des origines jusqu’à nos jours ;

Jésus se référait aussi constamment aux œuvres qu’il faisait et qui attestaient de sa vérité : « Si vous ne croyez pas à cause de ma Parole, croyez au moins à cause des œuvres » (Jn 14,11), et il a promis que ses disciples en feraient encore « de plus grandes » (Jn 14,12) : ce qui est arrivé d’une multitude de manières, sur tous les continents, comme le montre toute l’histoire de l’Eglise, des origines jusqu’à nos jours ;

Tout au long de l’histoire du salut, Dieu a accompagné sa Révélation de miracles et prodiges surnaturels pour donner aux hommes des signes de sa présence. Le Créateur du monde est cause première de toutes les Lois de l’Univers, et elles ne peuvent évidemment être changées qu’avec une permission divine.

La Bible rapporte cependant parfois des prodiges mensongers (2 Th 2,9 ; Mt 24,24) qui ne viennent pas de Dieu, comme par exemple lorsque les magiciens d’Egypte changèrent leurs bâtons en serpent devant Moïse. Mais le serpent issu du bâton de Moïse et Aaron engloutit ceux des magiciens (Ex 7,12), comme pour montrer que les miracles de Dieu surpassent ceux des adversaires.

Toute l’histoire du salut est remplie de miracles :

Dans la première Alliance, Dieu envoie les 10 plaies d’Egypte puis il permet l’exode des hébreux « main forte et à bras étendu » (Dt 4,34 ; 5,15 ; 7 ,19) et quantité de miracles fruits de la foi des prophètes et des hommes de Dieu (cf. Hb 11,29).

Jésus « puissant en œuvres et en paroles, devant Dieu et devant tout le peuple » (Lc 24,19) a multiplié davantage encore les signes, prodiges et miracles « stupéfiants » (Jn 5,25). « Les foules s’émerveillaient-elles à la vue des muets qui parlaient, des estropiés qui redevenaient valides, des boiteux qui marchaient droit et des aveugles qui recouvraient la vue. Et elles rendaient gloire au Dieu d’Israël » (Mt 15, 31-36). Jésus reproche aux incrédules de ne pas se convertir devant « des œuvres que nul autre n’a faites » (Jn 15,24) Le Catéchisme de l’Eglise Catholique résume : « les signes accomplis par Jésus témoignent que le Père l’a envoyé et invitent à croire en Lui » (n°548).

Dans toute l’histoire de l’Eglise, les martyrs et les saints ont multiplié les miracles et certains d’une manière publique et forte comme par exemple après la Pentecôte ou plus tard avec Saint Antoine, Saint Benoit, Saint François, le Curé d’Ars, Padre Pio, etc. « Dieu confirme leur témoignage par des signes, des prodiges, des miracles de toute sorte » (Hb 2,4)

Dans nos vies personnelles aussi, les signes et évènements providentiels sinon les miracles surabondent dès qu’on se confie au Seigneur.

Et de nos jours encore l’Eglise témoigne publiquement d’innombrables interventions divines, qui sont des signes d’encouragement donnés au Peuple de Dieu en marche vers la Patrie céleste au milieu des difficultés de ce monde.

On est stupéfait du nombre et de la variété des signes, miracles et prodiges que Dieu donne encore partout à son Eglise pour conforter la foi : guérisons, apparitions, interventions divines, visions, prophéties, signes, stigmates, inédie, corps conservés, parfums, lévitation, prodiges, etc.

Plus de 90 % des miracles authentifiés par l’Eglise se trouvent dans les vies des saints. Ils sont incessants depuis vingt siècles. On en dénombre plusieurs milliers étudiés selon les critères scientifiques les plus rigoureux.

Cette quantité et variété stupéfiante de signes étonnants et vérifiés donnés par Dieu à son Eglise pour affermir la foi est largement méconnue parce que le monde les ignore, mais il s’agit pourtant de signes de crédibilité très forts qui n’ont aucun équivalent dans aucune autre religion, même si beaucoup d’autres croyants et de convertis peuvent aussi témoigner, de manière parfois crédible, des gestes de puissance et de miséricorde de Dieu à leur égard. Aujourd’hui encore : « Le Seigneur confirme la Parole par les signes qui l’accompagnent » (Mc 16,20).

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Tags:
croireDieuFoijesus
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
2
Cerith Gardiner
Douze dévotions mariales pour douze circonstances de la vie
3
Jeanne Larghero
Contraception : si c’est gratuit, c’est toi le produit !
4
SANKTUARIUM W LA SALETTE
Timothée Dhellemmes
Le pape François s’adresse aux pèlerins de Notre-Dame de La Salet...
5
Laurent Ottavi
Guillaume Cuchet : « Le catholicisme aura l’avenir qu’on voudra b...
6
Père Christian Lancrey-Javal
Esquiver, encaisser, répondre. La leçon de bo...
7
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement