Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 29 septembre |
Saint Gabriel
home iconActualités
line break icon

Fin de vie : sédation, oui, mais pas terminale !

© AFP

20minutes - Alliance Vita - Publié le 21/02/13

Mgr d’Ornellas juge « ambiguë » la position de l’Ordre des médecins sur la « sédation terminale »

Alors que l’Ordre des médecins, pour la première fois, se dit « pour » une « sédation terminale » pour des patients en fin de vie ayant émis des « requêtes persistantes, lucides et réitérées », Mgr d’Ornellas, archevêque de Rennes chargé des questions de bioéthique au sein de la Conférence des évêques de France, rappelle que « chaque fin de vie est une histoire unique, qui ne peut se répéter et donc exceptionnelle ».

Dans une interview publiée sur le site de la Conférence des évêques de France, Mgr d’Ornellas pointe « l’intention » et juge le texte de l’Ordre des médecins ambigu. « L'intention de faire venir la mort est toujours coupable », explique-t-il. Mais « l'intention de ne pas tuer s'exprime positivement dans l'intention d'accompagner et de soulager la souffrance. Pour cela, une sédation est légitime en phase terminale ». Il rappelle aussi l’importance des soins palliatifs.

La société française d’accompagnement et de soins palliatifs évoque la sédation en phase terminale comme «  la recherche, par des moyens médicamenteux, d’une diminution de la vigilance pouvant aller jusqu’à la perte de conscience, dans le but de diminuer ou de faire disparaître la perception d’une situation vécue comme insupportable par la personne malade ».

Réagissant au débat ouvert par l’Ordre des Médecins à propos de la sédation terminale, Alliance Vita met en garde elle aussi contre « les graves confusions suscitées par cette expression ». « S’il s’agit d’anesthésier un patient en fin de vie afin de lui éviter les symptômes trop pénibles au moment de la mort, c’est une bonne pratique médicale. Mais si l’intention est de provoquer la mort par une anesthésie accompagnée de produits létaux, il s’agit alors ni plus ni moins d’une euthanasie ».

Dans un autre communiqué, Alliance Vita évoque aussi les dérives croissantes de l’euthanasie en Belgique.

A voir aussi, cette conférence de presse d’un Collectif de médecins québécois mobilisés contre l’introduction de l’euthanasie et du suicide assisté dans les soins.

Pour aller plus loin, voir ce dossier de l’Eglise catholique en France sur Ethique et Euthanasie.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
2
Anna Ashkova
Prière à saint Côme et saint Damien pour demander une guérison
3
WEB2-AD LIMINA-VISIT-AFP-000_9MK7MX.jpg
Agnès Pinard Legry
Ce qu’a dit le pape François aux évêques français
4
MATTHEW CARAVAGGIO
Abbé Gaëtan de Bodard
Comment le Seigneur veut la première place dans nos vies
5
Anne Bernet
Entre Vincent de Paul et Catherine Labouré, une amitié d’éternité
6
Bérengère de Portzamparc
À Lyon Mgr de Germay reçoit le pallium et met le cap sur la missi...
7
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement