Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 juin |
Saint Jude
Aleteia logo
Décryptage
separateurCreated with Sketch.

Un conclave en dix étapes : suivez le guide

Czy papież zmieni zasady konklawe?

Kardynałowie robią zdjęcia przed rozpoczęciem mszy świętej z papieżem w Watykanie. Fot. Marco Iacobucci Epp / Shutterstock

John Burger - publié le 15/02/13 - mis à jour le 19/03/24

Lorsqu'un Pape meurt, l'élection de son successeur suit un protocole minutieux. Aleteia récapitule ici dans un résumé les procédures que vont suivre les cardinaux pour élire le prochain souverain pontife.

Habemus Papam !” s’écrira alors le camerlingue depuis le balcon de la basilique Saint-Pierre, à Rome. C’est la Constitution apostolique Universi Dominici Gregis (« le Pasteur de tout le troupeau du Seigneur) » sur la vacance du Siège apostolique, promulguée par le bienheureux Jean-Paul II en  1996, qui établit le protocole à suivre pour l’interrègne et l’élection. Voici ici les dix étapes chefs du prochain conclave qui élira le successeur du pape François.

1
Une nouvelle curie

La plupart des responsables du Vatican  quittent leur charge et cessent leurs fonctions à la Curie.  Le gouvernement de l’Eglise est confié au Collège des cardinaux pour expédier les affaires courantes  ou celles qui ne peuvent être différées,  ainsi que la préparation de ce qui est nécessaire pour l’élection du nouveau pontife.

2
La réunion du collège des cardinaux

Dès qu’ils ont été informés de la vacance du siège apostolique, les cardinaux venus du monde entier se rendent à Rome pour rencontrer les congrégations des cardinaux préparatoires à l’élection.  Le jour de leur arrivée, ils doivent prêter serment d’”observer exactement et fidèlement toutes les  normes  contenues  dans la Constitution apostolique Universi Dominici Gregis et de maintenir scrupuleusement  le secret sur tout ce qui a rapport de quelque façon que ce soit avec l’élection du pontife romain.”

3
Les méditations des deux ecclésiastiques


Deux ecclésiastiques qui sont exemplaires pour leur saine doctrine, leur sagesse et autorité  morale se verront confier la tâche de prononcer des méditations sur les problèmes de l’Église à ce moment-là …et sur  le choix éclairé du nouveau Pontife.

4
Les 120 cardinaux électeurs

Le nombre de cardinaux électeurs au conclave ne doit pas dépasser 120 électeurs, et ils doivent avoir  moins de quatre-vingt  ans le jour du début de la vacance du Siège apostolique (sede vacante.) 

5
La procession des cardinaux électeurs

De la Chapelle Pauline, les cardinaux électeurs, en habit de chœur,  se rendent en procession à la chapelle Sixtine, en  invoquant  l’assistance  de l’Esprit Saint par le chant du Veni Creator. 

6
Les cardinaux électeurs prêtent serment

Chaque cardinal électeur prête serment en posant la main sur l’Evangile, et prononce la formule “nous promettons, faisons le vœu et jurons que quiconque d’entre nous sera, par disposition divine, élu Pontife Romain, s’engagera à exercer fidèlement le munus Petrinum de Pasteur de l’Église universelle et ne cessera d’affirmer et de défendre avec courage les droits spirituels et temporels, ainsi que la liberté du Saint-Siège.” Ils jurent également de garder le secret et de ne jamais “ aider ou favoriser aucune ingérence ” ou n’importe quel groupe qui voudrait s’immiscer dans l’élection du Pontife. 

7
L’ordre “extra omnes”

Le Maître des célébrations liturgiques pontificales donne l’ordre extra omnes et toutes les personnes qui ne participent pas au conclave doivent quitter la chapelle Sixtine. Seuls sont autorisés à rester le Maître des Célébrations liturgiques pontificales et l’ecclésiastique choisi pour faire la méditation sur la lourde responsabilité qui leur incombe 

8
Le suffrage

Les deux tiers des suffrages des électeurs présents sont requis. Il y a deux votes par jour. Si l’élection n’a pas abouti au bout de trois jours, le scrutin est suspendu pendant un jour pour laisser place à la prière, à un libre échange et une brève exhortation spirituelle par le premier des cardinaux. 

9
L’élection et la bénédiction apostolique

Lorsque l’un des cardinaux est élu pape, le Doyen du Sacré Collège des cardinaux demande au candidat s’il accepte librement la charge du ministère pétrinien. Si le candidat refuse, le vote continue.  S’il accepte, on lui demande de quel nom il veut être appelé. Les cardinaux électeurs lui rendent hommage et  font acte d’obédience, après quoi on rend grâce à Dieu. Ensuite le premier des cardinaux diacres  annonce au peuple l’élection et proclame le nom du nouveau Pontife,  qui aussitôt après, donne la bénédiction apostolique, depuis le balcon de la Basilique vaticane. 

10
La messe d’inauguration

Après la messe d’inauguration, le Pontife prend possession de l’Archibasilique Saint-Jean-de- Latran  (la cathédrale de Rome).Un acteur clé de toutes ces cérémonies est le Camerlingue, rôle tenu aujourd’hui par le cardinal Tarcisio  Bertone, secrétaire d’Etat du Vatican.  Parmi ses tâches, il doit briser l’anneau papal (Anneau du Pêcheur) pour éviter toute contrefaçon, et poser des scellés sur les appartements du pape, pour empêcher toute falsification de documents. (Il semble que dans les circonstances présentes, l’Anneau du Pêcheur ne sera pas brisé.) 

 John Burger (Traduit de l’américain par Elizabeth de la Vigne)

Tags:
conclavePape FrançoisVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement