Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 12 avril |
Saint Stanislas
home iconPolitique
line break icon

« Mariage pour tous » : Jusqu’où veut aller le gouvernement ?

aleteia - Publié le 31/01/13

Une circulaire sur les enfants de mères porteuses renforce la détermination des opposants …

Alors que l’Assemblée nationale débat du projet de loi ouvrant le mariage aux couples composés de personnes de même sexe et que le Gouvernement assure refuser la légalisation de la pratique des mères porteuses, une circulaire du ministère de la Justice vient semer le trouble.

La circulaire, adressée aux procureurs de la République, vise à faciliter l’obtention de la nationalité française pour des enfants nés d’une mère porteuse à l’étranger; de régulariser leur situation bien que les couples concernés aient choisi de contourner la loi française. (Ouest France)

« La gestion pour autrui, il ne fallait surtout pas en parler », commente Stéphane du Kovacs du Figaro. «  Maladresse ou provocation ? », s’interroge la directrice du Journal La Croix, Dominique Quinio. (à lire également dans La Croix  « Les mères porteuses font irruption dans le débat sur le mariage homo »)

L’opposition accuse le gouvernement d'imposer, derrière le projet sur le mariage homo, la « marchandisation des corps ». (L’Express).

Pour les Associations familiales catholiques (AFC), une telle décision de la part du Gouvernement ne peut manquer de soulever de graves questions sur les intentions des pouvoirs publics dans le débat en cours et celui annoncé d’une « loi sur la famille » : «Devant les réticences des Français, souhaitent-ils passer en force et par une « porte dérobée ? », se demandent-elles ?

Tout ceci, affirment les opposants au mariage pour tous, «  n’est pas acceptable et ne fait que renforcer  et justifier l’opposition au texte sur le mariage ».

Parmi ces opposants le député radical de gauche, Bruno Nestor Azérot, qui revendique sa liberté de conscience et de vote et assure, dans un vibrant plaidoyer, qu’il est la voix d’une immense majorité de la population d’Outre mer. (France catholique)

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement