Aleteia

Diapo – 2000 chrétiens ont célébré Pâques sur le parvis de la Défense

Rassemblement des Chrétiens pour Pâques sur le parvis de la Défense. © Michel Pourny
Partager
Commenter

Cette année, orthodoxes , catholiques et protestants célébraient Pâques le même jour, une occasion pour tous les chrétiens de se réunir et célébrer la résurrection du Christ.

Cette année, les fêtes de Pâques catholiques, orthodoxes et protestantes tombaient le même jour. Une occasion pour les chrétiens de toute l’Île de France de se réunir sur le parvis de la Défense, dimanche 16 avril au petit matin (7h30).

Cliquez sur le diaporama ci-dessous pour découvrir les photos de ce rassemblement.

Ce grand rassemblement œcuménique a réuni 2000 chrétiens, orthodoxes, catholiques, protestants… provenant de toute l’Île de France, pour célébrer un seul et même Dieu. Après une profession de foi, un Notre Père et un geste de paix symboliquement très forts, les représentants de toutes les églises ont procédés à une bénédiction des quatre points cardinaux.  Un acte témoignant de l’unité de l’Église chrétienne et de la communion de l’ensemble de ses membres partout dans le monde.

Cette manifestation de l’Amour de Dieu, alors que la violence se déchaîne dans certaines régions du globe, est un véritable message d’espoir et de tolérance, comme l’a souligné Monseigneur Aupetit, évêque du diocèse de Nanterre à l’initiative de cet événement : « Ce dont nous sommes témoins aujourd’hui c’est que l’histoire des hommes devient une histoire d’amour dès qu’elle se vit avec Dieu. Le Vendredi saint, les deux histoires se sont rencontrées, l’histoire des hommes appuyés sur la violence et l’histoire des hommes visitée par l’amour de Dieu. Ce jour là, la violence a crucifié l’amour mais l’amour crucifié à fait jaillir la vie en cette nuit de Pâques. »

Avec la réforme grégorienne de 1582, les chrétiens se sont divisés en deux : ceux qui suivaient le calendrier julien (les orthodoxes) et ceux qui suivaient le calendrier grégorien. Le calendrier julien se décale à chaque millénaire de huit jours par rapport au calendrier grégorien, c’est pourquoi s’il arrive encore que Pâques soit célébrée le même jour pour tous les chrétiens, cela risque de se faire de plus en plus rare, voire plus du tout d’ici un millénaire. La prochaine fois que ce phénomène se reproduira, ce sera en 2025 !

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]