Aleteia

Les chrétiens du Kosovo : des persécutés oubliés

Capture du documentaire © Youtube/Solidarité Kosovo
Partager
Commenter

La situation critique des orthodoxes serbes du Kosovo est mise en lumière par un documentaire d'Yvon Bertorello et Eddy Vicken, programmé par KTO à partir du 10 avril.

Le Kosovo est une terre où la chrétienté orthodoxe est présente depuis plus de 700 ans. Et pourtant, la communauté chrétienne locale doit faire face à radicalisation d’un islam démographiquement majoritaire au sein de la région. Brimades, vols, agressions… les chrétiens subissent des persécutions incessantes de la part des islamistes, dans l’indifférence du gouvernement et du reste de l’Europe. Une situation critique que met en lumière un documentaire programmé par KTO à partir du 10 avril. Un documentaire réalisé par deux habitués du film religieux, Yvon Bertorello et Eddy Vicken. Kosovo, une chrétienté en péril est une belle rencontre avec nos frères orthodoxes persécutés. Soutenu par l’association Solidarité-Kosovo, il est un témoignage fort pour nous faire cheminer vers Pâques.

Une région historique dans une tension extrême

En France, le Kosovo rappelle vaguement une guerre menée par les avions de l’OTAN, quelques mois avant l’an 2000. Pour les Serbes, c’est un haut lieu historique où s’est joué la bataille de « la plaine du champ des merles », au lieu dit « Kosovo ». En 1389, la noblesse serbe y est décimée et le Kosovo passe sous la tutelle des Ottomans. Le Kosovo devient à compter de ce jour la Jérusalem de la Serbie, le cœur de l’identité culturelle, religieuse et historique serbes.

À la fin du XXe siècle, le Kosovo redevient le théâtre de tensions puis de conflits. En 1998-99, des milices albanaises de musulmans extrémistes tentent d’effacer sa mémoire séculaire. 150 églises et monastères sont détruits ou profanés. Des villages entiers sont incendiés et leurs habitants chassés. Des dizaines de milliers de serbes chrétiens fuient la région. La guerre a fait rage pour tenter de reprendre le contrôle de la province et la guerre est perdue. Depuis, la persécution continue. Les Serbes n’ont plus le droit de parler leur langue et ne sont plus les bienvenus dans les villes. Des centaines de personnes sont portées disparues, tel le père Hariton, parti faire une course, retrouvé décapité des mois plus tard. Les Serbes orthodoxes se réfugient dans des villages ou des quartiers clos et vivent en autarcie dans la plus grande insécurité. Les forces de l’OTAN assurent un semblant d’ordre et s’improvisent surtout gardiens des monastères et des sanctuaires inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pourquoi voir ce film ?

Le documentaire s’avère être un très beau témoignage de foi, d’espérance et de charité. Nourrissant une grande confiance en Dieu et fiers de leurs traditions, les Serbes orthodoxes tiennent bon. Ils ne désirent qu’une chose : vivre en paix avec leurs voisins kosovars musulmans. Ce qui frappe dans les témoignages compilés par ce film, c’est la paix qui règne au milieu de tant de souffrance. À nous autres, chrétiens de France et d’Europe occidentale, pouvant vivre librement notre religion, ils adressent une vraie leçon de courage. Incompris, raillés, haïs… mais toujours appelés à aimer, ils vivent et agissent en chrétiens. Ces paysans, moines et grand-mères sont autant de témoins authentiques de notre foi. Un vieux prêtre l’affirme : « Notre devoir maintenant est de faire un ami de l’ennemi. Car c’est l’unique façon pour nous et les générations de vivre sur cette terre de Dieu. » Comment ne pas faire nôtre cette sagesse ?

Nos frères martyrisés nous font entrer dans l’Espérance ! Dans un récent ouvrage, Veilleur, où en est la nuit ?, Adrien Candiard rappelle que l’espérance commence par voir la réalité en face avant d’entrer plus avant dans la foi et de vivre avec la vie éternelle pour destination. Avec ce film, impossible de fermer les yeux sur les persécutions, mais au gré des témoignages émouvants et édifiants, nous mesurons combien ce qui fait tenir nos frères est puissant : la foi ! La foi et la fraternité.


Le documentaire d’Eddy Vicken et Yvon Bertorello sera diffusé le lundi 10 avril à 20h40 sur la chaîne catholique du câble KTO.


Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]