Aleteia

Les drôles de dames de Catho Rétro

La team Catho Rétro
La team Catho Rétro
Partager
Commenter

Avec elles, les objets catho sont aussi des objets déco et chacune de leur nouvelle création, un "must have". La jolie team de Catho Rétro réinvente l'art religieux et fait passer le message du Christ en toute modernité. Interview croisée.

Elles sont trois : Armelle,  Marjolaine et Fanny. Trois jeunes femmes catholiques bien dans leur tête, leur foi et leur époque. Ensemble, elles ont lancé un concept-store religieux d’un nouveau genre : joyeux, déco et terriblement dans l’air du temps. Avec un graphisme qui leur est propre et des objets attrayants, leurs produits catho -croix, cierges, chapelets, images pieuses-, accompagnent la vie liturgique et s’arrachent sur le e-shop. Mais leur boutique de coeur est à Marseille. C’est là, sous les auspices de la Bonne Mère, que nous sommes allés à leur rencontre.

C’est super osé d’ouvrir une boutique religieuse ! D’où vous est venue l’idée ?

Armelle, 32 ans, maman de trois enfants : Au départ d’un besoin personnel. Je ne trouvais rien qui me plaisait, que ce soit pour le baptême de mes enfants (faire-part, cierge…) ou le coin prière. Quand je suis partie vivre à Tahiti en famille, j’ai été marquée par la religion, très vivante là-bas. Les messes sont joyeuses, on vit aux couleurs liturgiques – blanc le dimanche, violet pendant le carême, etc.- Lorsque Fanny, ma petite sœur, et Marjolaine, une amie d’enfance, sont venues me voir, je leur ai soumis l’idée de créer des objets religieux actuels et attrayants .

Fanny, 28 ans : C’est seulement un an plus tard que son idée a fait tilt. Alors que nous marchions avec Marjolaine et sa mère (ma marraine !) sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, nous nous sommes rendues compte qu’il n’y avait aucune carte religieuse sympa. L’idée d’Armelle n’était donc pas si mauvaise ! J’ai donc mis à profit mon année d’école de commerce pour monter un business plan super fignolé. Ça a été mon projet de l’année !

La boutique Catho Rétro à Marseille/©cathoretro

Comment a réagi votre entourage ?

Fanny : Mes profs avaient un point de vue très business sur ce projet : il y a une demande et pas d’offre, donc banco !

Armelle : C’est surtout les chrétiens et particulièrement les personnes âgées (dont ma grand-mère) qui étaient un peu réticents au départ. Elles craignaient que les traditions religieuses soient dévoyées. A la création du shop, elles ont été agréablement surprises et beaucoup sont devenues clientes alors qu’on pensait toucher uniquement les jeunes. Elles viennent acheter des cadeaux pour leurs petits enfants, elles sont sûres de leur plaire ! Parmi nos clients, nous avons également de nombreux non pratiquants .

Marjolaine, 33 ans, maman d’une fille : Parler de mon projet à mes amis a été l’occasion pour moi d’assumer ma pratique et d’avoir des discussions riches sur ma religion. Pour monter Catho Rétro ? Nous avons rassemblé nos compétences, certaines insoupçonnées ! Fanny, ingénieure informatique de formation, a fait le site internet et les vidéos. Armelle, responsable commerciale à l’origine, s’occupe des achats, prend les photos et anime les réseaux sociaux. Et moi ? Je suis la directrice artistique, je réalise les illustrations et la scénographie de la boutique. Et toutes les trois, on prépare les colis et on tient la boutique .

 

Bracelets gravés Alleluia, tatouages éphémères à l’effigie du Christ, mug « Jesus loves you »… C’est un peu « too much », non ?

Armelle : Non, car si nous tenons à proposer des objets « in », nous restons fidèles aux traditions. Cet aspect-là est très important, d’où le nom Catho Rétro. On ne modifie ni les symboles ni le message du Christ. Pour le carême, par exemple, on a réalisé un kit composé d’un bracelet-médaille ‘’Paix’’ et d’une jolie carte XL avec des idées pour vivre un « Carême Extraordinaire » : jeûner les vendredis et éviter les plaisirs superficiels; porter sa croix en supportant les épreuves du quotidien en union avec le Seigneur; rendre de petits services avec humilité… Cela plait beaucoup aux ados. Pour les plus jeunes, nous réalisons beaucoup de DIY. Les profs de cathé adorent, elles y laissent tout leur budget ! En ce moment, nous proposons un kit brico de carême.

Le bar à bijoux de la boutique Catho Rétro à Marseille ©cathoretro

 

Vous vendez 500 références, comment les sélectionnez vous ?

Armelle : Il faut que le fond et la forme de l’objet nous plaisent, qu’on ait envie de le mettre chez nous ou sur nous. Nombreux sont les livres que je ne choisis pas, par exemple, à cause des illustrations. Pour Pâques, je n’ai trouvé ‘’que’’ Ma Semaine Sainte  d’Isabelle Kervizic et Resurrexi  de Joëlle d’Abaddie. Ces perles, je les cherche partout- sur Internet, dans les boutiques, religieuses ou pas -. Nous proposons également, très aidées par nos mères,  nos créations : ornements en céramique à suspendre (colombe, croix) et des collaborations avec des créateurs laïques. La Tête dans le Bocal a créé pour Catho Rétro des lampes Notre Dame de Lourdes. Poudre Organic, de la layette illustrée de colombes et feuilles d’olivier. Pöm, un  sticker mural colombe. On apporte toujours un soin aux paquets, l’emballage est tamponné de la Sainte Vierge (merci ma dernière petite sœur !) et on glisse toujours un détail – branche d’olivier, blé… – en fonction de l’actualité.

 

Instagram, Pinterest, Google+, vous êtes super connectées. Comment nourrissez vous ces réseaux ?

Armelle : Tous les jours, je poste des photos d’objets mis en scène, des décryptages de traditions (13 desserts, blé de la Sainte Barbe…) et, chaque dimanche, une phrase de l’évangile que je trouve la plus parlante. Je la traduis dans un discours accessible et l’illustre avec un visuel attrayant. Nous avons de nombreux retours positifs de personnes heureuses qu’on dépoussière la foi, les soutienne et les accompagne pendant les temps forts de l’année liturgique. C’est ce que nous voulions : offrir une religion vivante.

5 objets qu’on aime chez Catho Rétro :

Lot de 5 petites cartes – « géométrique » , Catho Rétro, 5 euros.

 

Affiche A4 « Oh my God ! » , Catho Rétro, 9 euros.

 

Carnet God Bless You x Le Papier – Noir Carbone, Catho Rétro, 22 euros.

 

Cierge Agneau Etoilé, Catho Rétro, 15 euros.

 

Mug en céramique Jesus Loves You, 12 euros.

37,  bis rue Edouard Delanglade, Marseille 13006. Tél. 04 91 04 66 87, e-shop : cathoretro.com

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager
Commenter
Mots-clés
déco
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]