Aleteia

Un pilleur d’église repentant se confesse… au bout de 50 ans

© Flickr
© Flickr
Partager
Commenter

Un mystère vieux d'un demi siècle élucidé grâce au sacrement de pénitence.

Il n’est jamais trop tard pour obtenir l’absolution de ses péchés, comme en témoigne cette histoire étonnante, digne de Cold Case. En décembre dernier, un prêtre de Biarritz a en effet entendu en confession un homme d’âge certain lui avouer être l’auteur d’un larcin commis voici cinquante ans. Et pas n’importe quel vol, puisqu’il s’agit en l’occurrence d’un croix de procession polychrome en « bois tendre de carolin », « prélevé » en 1967 dans l’église des Jacobins à Toulouse alors en pleine restauration.

Et non seulement le pénitent a avoué sa faute, mais l’a aussi réparée : ne s’étant jamais séparé de la précieuse croix, il l’a remis à son confesseur à peine son acte de contrition récité et l’absolution prononcée. Bien embarrassé, le prêtre l’a remis à un confrère de Montpellier, qui l’a lui-même transmis à la mairie de Toulouse. Propriétaire des lieux – connus pour abriter également les reliques de Saint Thomas d’Aquin – la municipalité a pu en faire authentifier l’origine par le SRPJ en attendant, sans doute, de lui redonner la place qu’elle mérite, comme le rapporte la presse locale.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]