Aleteia

Un couple de stars se mobilise contre l’autisme

© Pixabay
© Pixabay
Partager
Commenter

Ils fabriquent et vendent des rosaires pour venir en aide aux personnes handicapées.

Si le nom de Paul Kim Tae-won ne vous dit rien, c’est que vous n’êtes pas un jeune Coréen. Star de pop-rock, sa chaîne Youtube dépasse les 5 millions de vues, mais il a une autre activité, moins populaire, qui l’occupe depuis dix ans : il rapporte des perles des Philippines à son épouse, Pauline Lee Hyunioo.

15 rosaires par jour

Avec ces perles, sa femme fabrique 15 rosaires par jour depuis 10 ans. Une « production maison » revendue aux fans du couple de stars qui reversent les bénéfices à des institutions qui accompagnent les personnes souffrant de handicap mental. Les deux célébrités ont donné naissance à un enfant souffrant d’autisme et la question les touche de près. Pauline Lee Hyunioo se souvient que l’idée des rosaires a commencé modestement. Dans un premier temps, elle les donnait aux sanctuaires et aux paroisses, avant d’organiser la vente de ses rosaires en série limitée.

Blessée par le regard porté sur le handicap

Ces petits rosaires ont été, pour Pauline Lee Hyunioo, un « chemin de guérison », assure-t-elle. Elle confie : « J’ai été blessée quand d’autres personnes jugeaient mon fils handicapé. Puis j’ai commencé à distribuer les rosaires que je fabriquais à mes voisins. » Cette petite tâche humble et quotidienne, loin des spots, lui apporte du réconfort. Le travail patient et répétitif s’est progressivement mué en prière : « Je fais ces rosaires avec, au cœur, l’espoir que la grâce de Dieu sera accordée à son futur propriétaire car la grâce de Dieu n’a pas de fin ».

Le handicap mental reste méconnu

Elle regrette que beaucoup de personnes ne connaissent pas le handicap mental, et qu’il inquiète, voire suscite le rejet. Espérant que ses rosaires soient un petit pas pour que la société traite mieux les handicapés, elle voudrait que les enfants comme le sien ne soient plus « regardés de travers » et qu’ils trouvent leur place. Ses ouvrages sont vendus au Centre catholique de Séoul et dans la Cathédrale de Myeongdong.

Mots-clés
autismehandicap
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]