Aleteia

Une marche à Fribourg pour soutenir les victimes de pédophilie

Partager
Commenter

Une marche blanche a eu lieu samedi 18 février, à 15 heures sur la place Python à Fribourg, en Suisse.

Suite à la sortie du livre Mon père, je vous pardonne, dans lequel Daniel Pittet témoigne des agressions sexuelles dont il a été l’objet, une marche blanche, soutenue par les diocèse de Fribourg, Genève et Lausanne, a été organisée samedi 18 février à 15 heures sur la place Georges-Python à Fribourg (Suisse). Cette marche blanche a regroupé une cinquantaine de personne, selon la police communale de Fribourg, et Mgr. Morerod était également présent.

La marche blanche est une association créée par Christine Bussat. Cette manifestation avait déjà oeuvré en 2010 en faveur de l’imprescriptibilité pour les actes pédophiles sur les moins de 12 ans. Samedi, la mobilisation avait pour objectif de mettre le père Joël Allaz face à ses responsabilités, d’obtenir sa condamnation par la justice et la reconnaissance des victimes. À l’heure actuelle l’agresseur de Daniel Pittet n’a été condamné qu’avec sursis en France.

Selon l’organisatrice, la marche, soutenue par différents évêques, a été un succès, considérant le peu de temps de préparation (24h) dont elle a disposé pour la mettre en place. Elle déclare sur Facebook: « Radio Vatican, le soutien des Évêchés romands, c’est énorme! ». Cette mobilisation des autorités religieuses témoigne de la volonté de l’Eglise de remédier au problème de pédophilie chez les prêtres. Alors qu’auparavant, et comme l’évoque Daniel Pittet dans son témoignage, la tendance était davantage à la dissimulation, aujourd’hui, le combat de l’Eglise est tourné vers la mise en lumière et la quête de vérité et de justice.

 

 


Lire aussi : Le pape François préface le livre de Daniel Pittet, victime d’abus sexuels


 

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]