Aleteia

Pape François : « Un grand messager de Dieu se reconnaît à son humilité ! »

©ServizioFotograficoOR/CPP
January 07 2016 : Pope Francis celebrates Mass in the church of Santa Marta (Sanctae Marthae) in the Vatican. EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS.
Partager
Commenter

À l'occasion de la fête des saints Cyrille et Méthode, le Saint-Père a rappelé les qualités fondamentales pour proclamer la Parole de Dieu.

Un grand messager de Dieu se reconnaît à son humilité et son courage. Le vrai prédicateur « est celui qui se sait faible. Car, comme un agneau au milieu des loups, il sait que le Seigneur le protègera », a déclaré le pape François au cours de son homélie pendant la messe à Sainte-Marthe, ce mardi 14 février, rapporte Radio Vatican. Ceux qui sont invités à proclamer la Parole de Dieu, a-t-il exhorté, doivent le faire avec « courage et franchise », « prière et humilité », et en n’étant surtout jamais « trop sûrs d’eux ». Ce dont le monde a besoin aujourd’hui, a-t-il souligné, c’est justement « de semeurs de la Parole », de « missionnaires », de « vrais hérauts » comme l’étaient Cyrille et Méthode, les évangélisateurs de l’Europe et dont c’était la fête le 14 février.

Cyrille et Méthode furent de « braves hérauts » qui « ont rendu l’Europe plus forte », en témoignant du Seigneur avec « courage et franchise », les qualités fondamentales pour un « envoyé » chargé de proclamer la Parole de Dieu. Parole, a souligné le Pape, qui ne saurait être « portée comme une proposition – si cela te plaît… – ou comme une idée philosophique ou morale, bonne – tu peux vivre comme cela… – Non. C’est autre chose. La Parole doit être proposée avec franchise, avec force, pour qu’elle pénètre, comme dit saint Paul, jusqu’aux os ».

Courage

Une personne sans courage, « sans courage spirituel, sans courage dans le cœur » – et « donc pas amoureuse de Jésus, puisque c’est de là que vient le courage », s’est alors exclamé le Saint-Père – cette personne « dira, oui, quelque chose d’intéressant, quelque chose de moral, quelque chose qui fera du bien, un bien philanthropique, mais ce ne sera pas la Parole de Dieu « . Cette parole-là sera incapable de former le peuple de Dieu. Car, « seule la Parole de Dieu, a insisté le Pape, proclamée avec franchise, avec courage, est capable de former le peuple de Dieu ».

Prière

Mais en plus du courage, il faut aussi la prière, comme dit l’Évangile de Luc, au chapitre 10, en décrivant les qualités du bon messager, d’un « héraut du Seigneur » : la Parole de Dieu « doit être proclamée avec la prière , toujours », a poursuivi le Pape. Car, sans prière, « on peut faire une belle conférence, donner un bel enseignement, mais ce n’est pas la Parole de Dieu », a souligné le Pape, la Parole de Dieu « ne peut sortir que d’un cœur en prière ».

Humilité

Et puis le vrai prédicateur est humble. S’il « se croit trop intelligent, ou pense diffuser la Parole de Dieu en faisant le malin, cela finira mal », a mis en garde le souverain pontife. Et de raconter alors l’anecdote d’un prédicateur qui se vantait de « bien prêcher » la parole de Dieu : après une belle prédication, « il s’est rendu au confessionnal. Il est tombé sur un gros poisson, un grand pécheur, et il pleurait, voulait demander pardon ». Ce confesseur lui a alors demandé : quel mot de mon sermon vous a si touché que vous avez voulu vous repentir ? ». Sa réponse : « C’est quand vous avez dit passons à un autre sujet ». « J’ignore si cette anecdote qu’on m’a racontée, a commenté le Pape, est vraie ou pas, mais ce qui est sûr c’est que « si on annonce la Parole de Dieu en se sentant sûr de soi, et non comme un agneau, on finit mal… Le Seigneur ne nous protège pas ».

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]