Aleteia

En Sibérie, un homme construit une église en neige

Partager
Commenter

Alexandre, un chrétien orthodoxe, a résolu le problème de son village sibérien qui n'avait pas de lieu de culte.

Avec ses 10 m² et son clocher qui culmine à plus de 4 mètres de haut, la petite chapelle remplit de fierté les habitants du village de Sosnovka. Malgré les -30°C qu’affiche, en moyenne, le thermomètre, ils se pressent pour contempler la structure immaculée, gravée de la croix orthodoxe. Elle est devenue une attraction dans ce village russe perdu dans les étendues sibériennes et situé au Nord du Kazakhstan.

Alexandre le bâtisseur

Alexandre Bityokhina a consacré un mois et demi à la construction de sa chapelle, utilisant le matériau de construction le plus disponible qu’il avait sous la main : la neige glacée. « Nous n’avons pas les moyens de construire une église, ni même de nous rendre à la ville la plus proche, Azov », explique sa mère Tatyana. Elle assure qu’Alexandre voulait simplement prier dans un lieu de culte dédié, et que c’est ce qui l’a poussé à construire sa chapelle. Ce projet l’a longtemps travaillé, il l’a partagé avec les paroissiens, puis il s’y est mis. Cette construction c’est « la voix de son cœur », assure Tatyana Bityokhina, émue devant la beauté des arches et la finesse de la structure. « C’est un croyant », ajoute-t-elle, il a mis dans son œuvre le meilleur de lui-même.

Bénie par l’Archiprêtre

Son œuvre achevée, Alexandre Bityokhina l’a fait bénir par un archiprêtre orthodoxe. Il a baptisé sa chapelle « Christorozhdestvenskaya », le nom russe pour « naissance du Christ ». Elle comprend tout le mobilier d’une église orthodoxe, avec un autel de neige, des icônes serties dans des niches de neige et un exemplaire de la Bible.

Gare au printemps 

« C’est un vrai conte de fées, assure l’un des utilisateurs de la chapelle, admiratif du travail de son voisin. Comme lui, les villageois ont du mal à imaginer que leur nouveau lieu de culte va fondre dans six mois !

« Cette petite église signifie beaucoup pour nous », a déclaré l’administrateur de Sosnovka, Iuri Kirsh. Et qui sait, c’est peut-être un premier pas vers la construction d’une église en vraies briques pour ce petit village reculé de la Sibérie.


En images


Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]