Aleteia

Comment draguer un catho ?

©unsplash
Draguer un catho /unsplash
Partager
Commenter

Aleteia vous donne quelques astuces, à prendre avec humour !

Un catho, c’est comme un tapir, une espère rare et dissimulée, dont il faut connaître les secrets si l’on veut le sortir de sa tanière. Pour vous aider, voici une étude comportementale du catho qui vous permettra de l’approcher au plus près et d’espérer le conquérir.

Trouver le catho 

Le catho respecte durant la semaine une liturgie bien précise qui vous permettra d’être à l’affût pour un premier repérage.

Le dimanche matin, le catho sort vers dix heures pour se rendre à l’Église la plus proche, parfois plus tard si les rocks endiablés de la veille se sont enchainés.
Le mercredi soir, le catho retrouve quelques uns de ses semblables dans une crypte. Ce n’est pas la préparation d’un coup d’état, c’est le groupe de prière. Infiltrer ce groupe vous offrira un avantage considérable. Là-bas laissez parler votre corps, levez les mains en l’air et munissez-vous de maracasses si vous souhaitez faire l’habituée.

S’il n’est pas parti à la chasse, vous pourrez aborder le catho en weekend à Chartres, Lourdes ou Paray-le-Monial où il a l’habitude de se rendre, car lui aussi recherche l’âme sœur.

Pour les vacances, le catho respecte un rituel bien précis : Vendée pour un camp scout où il pourra, loin des regards féminins, explorer les limites de sa propreté ; Cap Ferret pour perfectionner son bronzage qu’il arborera fièrement sur son catamaran à la Trinité-Sur-Mer. Enfin, retraite spirituelle à Tressaint afin de remercier pour ces vacances épanouissantes (et peut-être confier votre rencontre).

Mais l’opportunité rêvée, la chance de votre vie, ce sont les JMJ. Tous les cathos du monde se concentrent pendant une semaine, dans une ville, pour rencontrer une personne : le Pape. Le jeu en vaut la chandelle, soyez-en sûres ! Mais nous tenons à vous préciser qu’il y a un prix à payer : vous dormirez probablement dans un gymnase entourée de vos concurrentes, vous n’aurez jamais autant fait la queue pour manger un hamburger et, pire encore, vous porterez toute la semaine un sac à dos rouge écarlate, un poncho jaune fluo et un bob aux couleurs de votre pays. Saint Jacques, lui-même, n’aurait pas fait son pèlerinage dans de telles conditions !

Aborder le catho 

Étape délicate, il s’agit de l’approcher avec douceur, un faux pas le ferait fuir pour les siècles des siècles. Les phrases d’accroche comme « Ô Charles, je rendrai ta descendance aussi grande que les étoiles du ciel » ou « Il est grand le mystère de ta voix » sont les bienvenues et le mettront tout de suite dans de bonnes dispositions.

De même, on ne peut approcher le catho sans une tenue soignée. Avec lui l’objectif est d’obtenir un savant mélange négligé-chic /catho-cool. La jupe portefeuille ne peut être associée au chemisier rose pâle, optez pour la marinière, plus « décontracte ».

Si le catho ne vous a toujours pas remarquée, voici la dernière approche, la plus frontale. Allez à sa rencontre, trouvez-le dans son repère : la messe. Dans cet antre, tous les coups sont permis. Profitez de la paix du Christ pour lui glisser votre numéro dans la main. Montrez-lui votre générosité en déposant quelques liasses dans les paniers de la quête. Chantez le psaume a capella, votre voix d’ange pourrait vous faire tomber dans ses grâces. Portez-vous volontaire pour la procession, vous ne serez jamais aussi sexy qu’avec une bougie à la main. Donnez-lui la main en récitant le Notre Père et chatouillez sa paume avec votre auriculaire…

Employées avec tact et discrétion avec le catho de votre cœur, ces astuces vous ouvriront les portes de son jardin d’Eden.

Conserver le catho 

Vous avez trouvé la perle rare, mais le catho ne se laisse pas garder si facilement. Non pas qu’il soit volage, bien au contraire, mais il doit avoir la certitude que vous êtes « la bonne ». Ne vous méprenez pas, « la bonne » c’est celle qui le comblera, s’occupera de ses enfants et fera grandir sa progéniture selon des valeurs traditionnelles-transmises-de-père-en-fils-depuis-des-générations. Faites vos preuves, persévérez et le catho saura vous prouver que vous avez eu raison de le choisir pour le meilleur et pour le pire jusqu’à ce que la mort vous sépare !

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]