Aleteia

Réalité virtuelle : avancée bénéfique ou potentiel danger ?

Partager
Commenter

Analyse des différentes facettes d'une technologie qui pourrait révolutionner les domaines du divertissement et de la thérapie, mais tout aussi bien s'avérer nuisible...

Comme toutes les nouvelles technologies qui offrent à première vue de nombreux avantages, il est important de modérer son enthousiasme quant à la réalité virtuelle et d’être honnête quant à ses avantages et ses inconvénients.

Cette nouvelle technologie est de plus en plus accessible au grand public, d’abord dans le domaine du divertissement, mais également dans ceux de la thérapie et de l’éducation. Mais malheureusement, les usages de la réalité virtuelle ne sont pas toujours vertueux.

« L’investissement de Facebook dans l’entreprise de VR Oculus Rift a rendu la réalité virtuelle plus accessible », analyse Brett Robinson, auteur de l’ouvrage Appletopia : Media Technology and the Religious Imaginations of Steve Jobs. Avec la sortie d’accessoires tels que le Google Cardboard, il devient de plus en plus facile d’accéder à l’expérience réalité, même avec un simple smartphone. »

« De nombreux chercheurs ont mis en garde contre les comportements négatifs et addictifs qui peuvent se développer en passant trop de temps devant l’écran en particulier devant les jeux vidéo, » affirme Robinson. « Laissez les enfants explorer cette technologie, mais veillez à ce que leurs activités soient variées », conseille-t-il aux parents.

« Cette jeune génération a perdu toute connexion avec la nature. Les enfants sont immergés dans la technologie si jeune que le monde réel semble fade et désenchanté. Ils ont besoin de temps pour explorer le monde tel qu’il est, et non pas tel qu’il peut être représenté à l’écran. Il peut être très difficile pour eux de comprendre leur nature et leur identité à force d’être immergé dans des environnements imaginaires, et complètement déconnectés de la nature. »

Le tableau n’est pas tout noir

Mais Robinson insiste tout de même sur le fait que « le tableau n’est pas tout noir » : les technologies digitales offrent à l’homme « une infinité de possibilités dans les champs de la création culturelle et de la re-création. »

« C’est une époque assez similaire à la Renaissance, où les sources classiques ont été redécouvertes et utilisées dans les domaines de l’art, de la politique et de la culture, menant à une résurgence de l’humanisme chrétien », ajoute Robinson, directeur des communications à Notre Dame’s McGrath Institute for Church Life, dans l’état de l’Indiana aux États-Unis.

De même, Eugene Gan, auteur du livre Infinite Bandwidth : Encountering Christ in the Media,  se concentre sur le potentiel positif de la réalité virtuelle et de toutes les technologies digitales. »Il y a de la beauté dans la réalité virtuelle, c’est pour cette raison que cela attire les gens, » affirme le professeur à l’université franciscaine de Steubenville.

Gan conseille aux parents de faire l’expérience de la réalité virtuelle avec leurs enfants, « plutôt que de faire du prosélytisme sur les dangers possibles ». « Partagez cela avec eux puis adoptez une méthode socratique : essayez de comprendre d’où vient le besoin de votre enfant. Cette méthode permet à la communication et la compréhension entre l’enfant et le parent de développer ; en effet, vous ne serez plus seulement un parent qui observe à distance, mais un parent qui accompagne. »

Un impact sur l’industrie pornographique 

Si les parents trouvent que leurs enfants adoptent un mode de vie peu sain à force de trop utiliser la réalité virtuelle, Gan suggère de les accompagner et de les guider vers des expériences bien plus excitantes, et bien plus belles.

Gan avertit que plus les avancées technologiques nous éloignent de Dieu, « plus il y a de place pour la dépression, la tristesse et les mauvaises habitudes, » c’est-à-dire des addictions qui ne nous satisfont pas.

La réalité virtuelle n’est pas seulement du divertissement, souligne Robinson. En raison de son « réalisme immersif, » dit il, l’industrie pornographique se réjouit de son utilisation.

« Malheureusement, l’innovation des nouveaux médias est souvent motivée par l’actualité de l’industrie des films pour adultes. Lorsque les cassettes vidéos sont entrées sur le marché, les VHS sont devenues le format standard parce que les producteurs de films pornographiques trouvaient ce format moins cher à distribuer que les Sony Betamax.  Internet a fourni aux producteurs de films pour adultes un nouveau moyen de distribution peu couteux, où ils avaient la liberté de repousser les limites de la technologie et d’établir les standard de l’industrie pour toutes les autres entreprises de médias. Ces mêmes producteurs vont s’approprier l’expérience de la réalité virtuelle d’ici peu. »

La réalité virtuelle est également utilisées par les thérapeutes, notamment dans le traitement des vétérans souffrant de stress post-traumatique. « Les chercheurs ont réalisé qu’en reconstituant les scénarios des situations les plus traumatisantes ou effrayantes vécues par les soldats, ils parvenaient à traiter ceux touchés de stress post-traumatique », affirme Robinson.

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]