Aleteia

Comment une simple tasse de café peut sauver une vie

© Pixabay
© Pixabay
Partager
Commenter

"Je voulais me suicider aujourd’hui. Mais grâce à toi, merveilleuse jeune fille, ce n’est plus le cas. Merci."

Casey Fisher, étudiante à l’université, a croisé un sans abri qui cherchait de l’argent pour acheter un café. En le voyant, elle a senti qu’elle devait absolument lui parler :

« J’étais chez Dunkin’ Donuts quand j’ai vu un sans abri assis sur le trottoir qui ramassait des pièces. Quelques minutes plus tard, je l’ai vu entrer dans le Dunkin’ Donuts. Alors qu’il comptait son argent afin de s’acheter un café, je me suis approchée de lui pour lui parler alors qu’il n’en avait pas vraiment envie. Il n’avait qu’un dollar en petites pièces, je lui ai donc acheté un café et un bagel et lui ai demandé de s’assoir avec moi. Il m’a raconté que les gens étaient généralement méchants avec lui parce qu’il était sans abri. Sa vie n’avait pas été simple : perte de sa mère en raison du cancer, père absent, drogue… Il ne supportait plus la personne qu’il était devenu. »

Quel est ton prénom ? 

Casey lui a demandé son prénom. Une chose qui peut paraître bien simple mais tellement importante : demander le prénom de quelqu’un c’est lui prouver qu’il existe à nos yeux. Et se sentir exister est la chose la plus fondamentale pour pouvoir se sentir aimé. Car dans le fond, ce que nous recherchons tous est l’amour.

Casey Fischer a publié l’histoire de sa rencontre avec Chris sur Facebook. Elle y évoquait l’étrange sensation qui l’avait poussé à lui parler et a posté une photo de lui : « Cet homme adorable s’appelle Chris et c’est une des personnes les plus honnêtes et sincères que j’ai jamais rencontré. Après avoir réalisé qu’il fallait vraiment que je retourne en cours, Chris m’a demandé d’attendre et m’a écrit quelque chose sur un bout de papier. En s’excusant pour son écriture tremblotante, il m’a tendu un ticket de caisse tout froissé, a souri, puis est parti. J’ai lu sa note et voici ce qu’elle disait : “Je voulais me suicider aujourd’hui. Mais grâce à toi, merveilleuse jeune fille, ce n’est plus le cas. Merci.” ».

Une leçon de vie 

C’est une leçon que nous devons sans cesse apprendre  : notre bonté les uns envers les autres peut faire la différence, elle peut tout changer. On ne réalise pas à quel point il est important de faire attention aux autres et de se rappeler que nous sommes tous des êtres humains. Nous avons tous besoin d’attention, peut importe notre situation matérielle.

Comme le déclarait le pape François le 6 juillet 2015 : « Combien de personnes se sentent exclues des fêtes de famille, mis à l’écart, espérant chaque jour désespérément de trouver un peu d’amour ? »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]