Aleteia

Pour une virée à deux : Barcelone en amoureux

SONY DSC
Partager
Commenter

Nos bons plans pour un week-end de ressourcement amoureux et spirituel en couple.

Vieux mariés ou jeunes couples, pensez à votre voyage de noces annuel, ces 48 heures à deux indispensables à votre équilibre conjugal.

Vous n’avez pas le moral ? Dur la grisaille au-dessus de vos têtes ? Pas eu de vacances à Noël ? Un compte en banque (presque) à plat ? Souriez, Barcelone vous attend.

Pourquoi Barcelone ? Pour sa proximité géographique et son soleil toujours assuré, sa taille humaine qui permet de tout faire à pieds, la diversité de son architecture qui ne peut que vous plaire, ses parcs où pique-niquer, ses prix bas qui dorlotent votre budget, ses églises qui rappellent que rien n’est impossible à ceux qui aiment Dieu…

Vous arrivez le vendredi soir ? La nuit tombe tôt, profitez des grandes artères illuminées et de la vie nocturne qui démarre après 23 heures, ce n’est pas une légende. Si vous avez vraiment envie de faire de belles découvertes en deux jours, plongez tôt dans les bras de Morphée car le rythme va être soutenu.


Où dormir ?


Essayez le couchage catholique ! Tentez votre chance en vous inscrivant sur www.ephatta.com, le premier site chrétien collaboratif d’accueil entre particuliers.

Pour pas un sou, un accueil aux petits oignons, qui dit mieux ?


Où manger ?


Le mercado de La Boqueria, immense marché couvert, mérite son succès. Attablez-vous à un comptoir si vous aimez la foule, achetez pour un euro un verre d’une des cent saveurs de jus de fruits frais, ou remplissez votre besace de quoi vous restaurer au calme, parc Güell ou sur la plage.


Où (re)déclarer votre flamme ?


Vous aimez les hauteurs ? Profitez – gratuitement – de la sublime vue sur la mer et du coucher de soleil offerte par la terrasse du musée d’histoire de catalogne. Plus ludique ? la patinoire du FCBARCELONA vous attend. Plus spirituel ? La crypte de la Sagrada Familia, pour confier votre amour à la Sainte Famille.


Que visiter ?


Le plus dur sera de faire un choix tant la ville regorge de possibilités, bien décrites sur le site de la municipalité.

Du musée Picasso au musée du foot, en passant par les grandes artères de la ville nouvelle, Dalí et Gaudí, ou encore Montjuïc en funiculaire , incontournable. Pensez à réserver vos billets coupe-file sur Internet pour éviter des heures de queue, et à vérifier ce qui est gratuit le dimanche. Si vous n’aimez pas Picasso, allez tout de même jeter un œil dans les cours de l’enfilade des cinq palais gothiques qui accueille son musée, dans la rue Montcada , contre le Barri Gòtic,, terme catalan pour désigner le quartier gothique de la ville.


Quoi se dire ?


Glissez dans votre sac à dos une feuille blanche et un crayon. Écrivez à quatre mains le prochain chapitre du livre de votre vie. Revenez en quelques lignes sur votre histoire passée, choisissez votre priorité pour l’année à venir, imaginez ce que votre couple sera dans 5 ans, dans 10 ans… Relisez nos vœux aux couples, et demandez-vous : en quoi notre amour va-t-il rendre le monde meilleur ?


Où prier ?


Si l’Eucharistie dans une salle genre hall d’immeuble n’est pas un frein pour vous, la paroisse française et son chaleureux curé, le père Mathias, vous accueilleront à la messe de 11h30 le dimanche.

Votre prière est portée par une belle architecture ? Perdez-vous dans les hauteurs de la nef de la basilique Santa Maria del Mar, construite par la ferveur populaire, ou le foisonnement de sculptures de la cathédrale, elle aussi de style gothique, dont les voûtes accueillent les superbes voix de la chorale locale. En sortant, passez par le cloître et ses jardins et découvrez la surprise qui vous y attend.

Enfin rendez visite, et trois heures ne seront pas de trop, à la Sagrada Famila. Quel beau pied de nez au laïcisme intolérant de gouvernement espagnol que cette basilique, consacrée par Benoît XVI en 2010 ! « Le monde entier viendra voir ce que nous construisons » prophétisait Gaudi , et l’histoire lui donne raison puisque des milliers de personnes sont gagnées quotidiennement par l’émerveillement devant cette catéchèse monumentale de pierre et de verre qui sera achevé dans dix ans, si Dieu le veut. Pour ne rien perdre de la foi et du génie d’architecte de Gaudí, investissez dans un audioguide et réservez votre visite en avance par Internet. Sous la nef, un musée vous attend, qui donne à la fois accès aux coulisses du chantier, aux calculs de Gaudí, à son observation admirative de la nature et à sa tombe, humble reste du grand homme mort comme un clochard.


Où marcher ?


Partout, tout le temps. Arpenter Barcelone à pieds, le nez en l’air, est le meilleur moyen de vous imprégner des ses juxtapositions architecturales qui vous font faire des bonds anachroniques en quelques minutes de marche à peine.


Que rapporter ?


Tout, ou presque. La vie en Espagne est moins chère qu’en France. Partez avec une valise vide et comblez vos proches au retour avec du turrón, le nougat local, des épices pour paëlla ou encore des sandales en cuir.

Si d’aventure, après ce voyage idyllique, il vous arrive de casser une belle assiette au cours d’un accès de colère, apaisez vos remords en pensant que vous êtes peut-être un nouveau Gaudí, et que vos murs n’attendent que d’être tapissés de céramique. Qui sait ?

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]