Aleteia

Famileo : Quand la génération numérique n’oublie pas ses grands-parents

Partager
Commenter

À l’heure du tout virtuel, une start-up revient à la gazette papier pour retisser les liens familiaux.

Qui n’en a pas fait le constat dans sa propre famille ? La génération numérique partage ses vacances, ses naissances, ses joies et ses peines sur les réseaux sociaux. Les parents se sont pour la plupart raccrochés au wagon 2.0, mais les grands-parents ? Si de bonnes âmes ne pensent pas ponctuellement à commander des tirages photos, à écrire de leur plus belle écriture une belle lettre donnant des nouvelles de chacun, les grands-parents se retrouvent vite bien isolés. La « fracture numérique », c’est aussi cela. C’est à partir de cette réalité que les trois fondateurs de Famileo, Tanguy, Armel et Thomas, ont eu cette idée : « Prendre le meilleur des différents modes de communications et le mettre au service du bonheur familial ».

Comment ça marche ?

Les utilisateurs d’une même famille envoient messages et photos via l’application Famileo qui fonctionne comme un mini réseau social. Famileo s’occupe ensuite de mettre en forme ces envois au sein d’une petite gazette papier qui sera adressée par courrier aux grands-parents. La périodicité est au choix : mensuelle, à la quinzaine ou hebdomadaire. Au-delà de la joie de recevoir des nouvelles des enfants, petits-enfants ou arrière-petits-enfants, l’avantage de ces gazettes est d’offrir une nouvelle version des traditionnels albums de famille. Les instants qui comptent ne sont plus seulement noyés dans le « grand nuage » numérique mais retrouvent à nouveau la possibilité de durer, d’être conservés, consultés et feuilletés … en famille !


Lire aussi : Faire plaisir à sa grand-mère à l’heure du numérique


Tradition et modernité

Il faut croire que la formule était attendue car l’engouement est au rendez-vous. En une année, Famileo a ainsi mis plus 20 000 gazettes sous presse. Et il faut écouter l’émouvant témoignage d’Eliane, 86 ans, pour mesurer le bonheur suscité par ces petites gazettes. Pour Jean-François, l’idée est lumineuse : « Pour nos parents, recevoir la gazette est un rendez-vous hebdomadaire familial et un moment de bonheur attendu ». Guillaume a quant à lui pu retisser un lien régulier avec sa grand-mère qui vit seule : « Grâce à Famileo, je peux lui envoyer des photos de moi et de la famille et lui montrer qu’on pense à elle malgré la distance ». Finalement, les créateurs de Famileo nous prouvent que recevoir une lettre, l’ouvrir, en parcourir attentivement chaque page font partie des bonheurs les plus précieux de l’existence. Ne doutons pas que cette initiative qui mêle avec intelligence l’innovation et les traditions familiales suscite de nouvelles vocations d’épistoliers. Alors, à vos plumes !

Pour découvrir Famileo et y abonner votre famille, c’est par ici.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]