Culture

Unir les chrétiens par l’art ?

Tel est le pari du cinquième Festival du Beau, qui se tiendra du vendredi 13 au dimanche 15 janvier, en l’église Saint-Ferdinand-des-Ternes, à Paris.

Unir les chrétiens par l’art ?

L'église Saint-Ferdinand-des-Ternes, à Paris.

À l’occasion de la semaine pour l’unité des chrétiens, le père Matthieu Rougé, curé de la paroisse Saint-Ferdinand-des-Ternes (Paris XVIIe) accueillera, avec l’archiprêtre Wladimir Yagello, recteur de Notre-Dame-du-Signe, et Alain Joly, pasteur luthérien, le cinquième Festival du Beau. Trois jours de rencontres avec de nombreux artistes et intervenants catholiques, protestants ou orthodoxes, dans un esprit de communion et d’émerveillement fraternel et artistique.

39 intervenants de qualité

Du vendredi 13 à 16 heures, avec le vernissage de l’exposition du festival, au dimanche 15 janvier au soir, le programme est chargé et promet des manifestations artistiques aussi belles que variées : concerts (du Gospel au Chœur russe de Paris ZNAMENIE), conférences, tables-rondes et spectacles (inspiré notamment de saint Jean de la Croix) seront au rendez-vous.

Parmi les très nombreux invités, on compte notamment le père Guy Lepoutre, le chanteur Daniel Facerias, le pasteur Saïd Oujibou, ou encore le penseur Antoine Arjakovsky. L’objectif est de réunir des intervenants et des artistes ainsi qu’un large public des trois confessions, en prenant la voie de l’art comme chemin de communion. L’ambiance sera donc à la contemplation des œuvres et des spectacles donnés, ainsi qu’à l’écoute et au partage entre le public et les différents invités.

« Je suis venu jeter un feu sur la Terre »

Tout ce beau programme se tiendra sous le regard et le souffle divin de l’Esprit saint, puisque le thème retenu est le verset de l’Évangile de saint Luc : « Je suis venu jeter un feu sur la Terre. » (Luc 12, 49).

Ces rencontres à la gloire de l’Esprit saint qui rassemble tous les chrétiens se termineront « en beauté » le dimanche 15 janvier, avec le témoignage aussi touchant que percutant de Natalie Sarracco, cinéaste dont le cœur brûle d’une passion pour le Seigneur et pour le cinéma. Son intervention aura lieu après la messe qui sera célébrée à 18h30 à l’église Saint-Ferdinand, par Monseigneur Gilbert Louis, évêque émérite. Une séance de dédicace du livre de Nathalie Sarracco, Pour ses beaux yeux (Salvator, 2016) est également prévue à l’issue de cette soirée.

« Que nos cœurs puissent être embrasés par le feu qui habite Nathalie Sarracco, et qu’auront allumé les différents intervenants du Festival, afin que nous puissions répondre à l’appel du pape François, lors de son message aux artistes, le 6 décembre 2016, à être les « gardiens de la beauté, annonciateurs et témoins d’espérance pour l’humanité » », nous confie Brigitte Sauvegrain, fondatrice du Festival du Beau. Voilà qui laisse présager de magnifiques rencontres artistiques, portées par le souffle de paix et le feu sacré du Saint-Esprit.

Cinquième Festival du Beau, du vendredi 13 au dimanche 15 janvier, à l’église Saint-Ferdinand-des-Ternes, 27 rue d’Armaillé, Paris XVIIe.

Retrouvez le cinquième Festival du Beau sur Facebook.

15776822_670672043112156_2648513764686074797_o-jpg
Publicité
Publicité