Aleteia

Les « dessous énergétiques » de la galette des rois

Partager
Commenter

Peut-on vraiment la consommer les yeux fermés ?

Une notion importante du partage que cette galette car il était de coutume de la partager avec tous les convives. On coupait même une part supplémentaire au cas où il se présenterait quelqu’un qui aurait faim (« la part du pauvre » disait-on).

L’Épiphanie est une période de festivité et une continuité dans la période de faste alimentaire, on voit d’ailleurs de plus en plus de galettes proposées des mois de novembre à février ! Une tradition qui varie en fonction des régions (galettes natures, aux pommes ou à la frangipane, brioches natures ou aux fruits confits ?). Mais un apport calorique conséquent pour chacune !

Tout le mois de janvier, elles sont disponibles et souvent utilisées lors d’invitation pour se souhaiter la bonne année. Mais alors, peut-on les consommer les yeux fermés ? Quels sont les « dessous énergétiques » d’une galette des rois ?

La galette des rois ou gâteau à la frangipane : la plus répandue et connue. Il s’agit d’une pâte feuilletée fourrée à la crème de frangipane.
Mais qu’est-ce que la frangipane ? Il s’agit d’une crème à base d’amandes, de beurre, d’œufs et de sucre. C’est la plus calorique.
Une part moyenne peut varier de 100 à 150 grammes.
Valeur calorique moyenne (délivrée par le CIQUAL) : 400 à 450 kcal les 100 grammes dont 31 grammes de graisse et 30-35 grammes de sucre.

La version « aux pommes » semble moins calorique mais varie énormément en fonction du fabriquant.
Galette aux pommes (Picard) :
100 grammes – calories : 314 kcal dont 16 grammes de graisse et tout autant de sucre (35 grammes).

Enfin, pour ceux que les fêtes ont déjà malmené sur le plan digestif, ceux qui souhaitent « faire attention », elle existe sans garniture. Elle est alors constituée d’une simple pâte feuilletée et de sucre.

La couronne briochée : Un peu plus au sud de la France, c’est la reine des galettes. On peut la consommer, elle aussi, nature, décorée ou fourrée de grains de sucre ou encore de fruits confits.

Brioche des rois (Picard) 100 grammes – calories : 359 kcal dont 15 grammes de graisse et 30 à 35 grammes de sucre.
Elle est donc beaucoup moins riche en graisse que sa sœur la galette de frangipane. Mais sa composition variera également en fonction du fabriquant.

Dans les deux cas, accompagnés de cidre ou de champagne (à consommer avec modération bien sûr), elles feront le régal, sans frustration, des petits et des grands, en dessert ou au goûter.

Mes astuces pour consommer cette pâtisserie sans culpabilité :
– Éviter une entrée trop gourmande à proposer à vos convives. Personne n’aime terminer un repas le ventre trop tendu.
– Ne pas consommer de féculents au moment du repas pour compenser l’apport important en sucre du gâteau. Privilégier les légumes crus ou cuits dans le plat principal.


Ingrédients pour une galette de 6 personnes


Deux pâtes feuilletées, une pour le dessus (qui peut être achetée) et une autre pour le fond, qui peut être faite avec les ingrédients suivants :
– 150 g de farine
– 80 g de fromage blanc 0%
– ½ c. à café de levure chimique

Crème d’amande :
– 150 à 200 g de fromage blanc 0%
– 100 g d’amandes en poudre
– 2 cuillères à café d’extrait d’amande amère
– 40 g de sucre
– 2 œufs + 1 jaune d’œuf


Préparation


Pour la pâte qui servira de fond :
Mélangez la farine, la levure et les 80 grammes de fromage blanc. Formez une boule à étaler.

Pour la crème :
Au batteur, fouetter les 200 grammes de fromage blanc, les 2 œufs, la poudre d’amande, l’extrait d’amandes et le sucre.

Étalez la crème au centre de la pâte, puis y déposer une fève. Déroulez la pâte feuilletée et l’assembler à l’autre pâte en pressant légèrement et régulièrement sur les bords. Badigeonnez la pâte feuilletée (du dessus) avec le jaune d’œuf. Mettre au four 15 minutes à 250°C puis badigeonnez à nouveau avec le jaune d’œuf et cuire encore 30 minutes à 200°C.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]