Mode de vie

5 conseils pour vous aider à faire le bilan de l’année écoulée

Essayez « l’examen annuel » : un exercice spirituel permettant de bien aborder 2017.

Alors que la nouvelle année vient de commencer, nous sommes nombreux à l’aborder avec espoir, convaincus qu’« elle sera meilleure que l’année passée ». L’année écoulée ne s’est peut-être pas déroulée exactement comme on le souhaitait, et il se pourrait bien que nos résolutions prises en janvier dernier n’aient tenu que deux semaines. Quoi qu’il en soit, nous regardons vers l’avenir et nourrissons l’espoir que notre situation actuelle évoluera positivement au cours de l’année qui démarre.

Passer en revue toute l’année écoulée avant de commencer la nouvelle

Regarder vers l’avant et imaginer tous les « possibles » qui s’ouvrent à nous peut être très motivant sur le moment, mais un exercice plus profond et nourrissant pour notre âme consiste à passer en revue toute l’année qui vient de s’achever et d’être reconnaissant pour toutes les bénédictions (et les croix !) reçues de Dieu.

Ce processus permet de savoir où nous en sommes et dans quelle direction les actions de Dieu peuvent nous mener. En d’autres termes, il n’y a qu’en regardant dans le rétroviseur que l’on peut avancer.

Pour réfléchir sur l’année écoulée, on peut faire un « examen annuel ». Cette pratique est une simple variante de l’ « examen de conscience » également appelé « examen particulier » ou « examen quotidien », fer de lance de la spiritualité ignacienne. L’examen quotidien est une pratique qui implique que l’on prenne un temps deux fois par jour (à la mi-journée et avant de se coucher) pour étudier l’action de Dieu et reconnaître les fautes ou les péchés que l’on aurait pu commettre au long de la journée.

Saint Ignace a divisé l’examen de conscience en 5 parties :

  1. Mettez-vous en présence de Dieu. Remerciez Dieu pour son grand amour pour vous.
  2. Priez pour que vous obteniez la grâce de comprendre de quelle manière Dieu agit dans votre vie.
  3. Passez votre journée en revue – remémorez-vous des moments précis ainsi que votre ressenti à ces moments-là.
  4. Méditez sur ce que vous avez fait, dit ou pensé en ces instants. Étiez-vous en train de vous approcher de Dieu ou plutôt de vous en éloigner ?
  5. Tournez-vous vers demain – pensez à la manière dont vous pourriez participer plus activement au plan de Dieu. Pensez à des choses spécifiques, et achevez votre réflexion par un « Notre Père ».

Cet examen est un bel exercice à pratiquer quotidiennement. Il aide à comprendre la façon dont Dieu œuvre dans nos vies tout en permettant de regarder honnêtement nos erreurs et nos échecs. C’est également un moyen positif de reconnaître nos fautes, tout en étant conscient de l’amour et de la miséricorde de Dieu.

Outre l’examen de conscience, on peut également voir plus grand et faire un « examen annuel » qui prend en compte les évènements principaux de l’année écoulée et permet de voir ce qu’il faut changer pour cette nouvelle année.

Voici la forme qu’il pourrait prendre :

  1. Après vous être mis en présence de Dieu, commencez par le remercier pour les nombreuses bénédictions reçues au cours de l’année écoulée. Passez en revue chaque mois, en vous remémorant chacune de ces bénédictions.
  2. Priez afin d’obtenir la grâce de comprendre la Providence divine.
  3. Puis, passez à nouveau chaque mois en revue et prenez conscience de tous les sentiments ou mouvements qui habitent votre cœur lors de cet exercice. Quoi que vous ressentiez (que ce soit un sentiment positif ou négatif), demandez à Dieu de vous aider à comprendre pourquoi tel ou tel évènement s’est produit.
  4. Ensuite, demandez pardon pour tous les péchés que vous avez commis, en vous confiant pleinement à la miséricorde divine.
  5. Pour finir, projetez-vous dans la nouvelle année. Pensez à des moyens de mieux participer au plan d’amour que Dieu a pour votre vie.

Si nous voulons progresser en 2017 de quelque manière que ce soit, nous ne devons pas oublier le passé, mais plutôt en tirer des enseignements et accepter tous ces évènements à la lumière de la providence divine. Ainsi, nous pourrons mieux avancer, dans un esprit de collaboration avec Dieu, en sachant que c’est Lui qui contrôle. Finalement, s’il nous faut nous souvenir d’une chose, remémorons-nous les paroles que Dieu a dites au prophète Jérémie : « Car moi, je connais les pensées que je forme à votre sujet – oracle du Seigneur –, pensées de paix et non de malheur, pour vous donner un avenir et une espérance. Vous m’invoquerez, vous approcherez, vous me prierez, et je vous écouterai. Vous me chercherez et vous me trouverez ; oui, recherchez-moi de tout votre cœur. Je me laisserai trouver par vous – oracle du Seigneur. » (Jr 29, 11-14).

Publicité
Publicité