Spiritualité

L’ange qui voulait absolument voir l’Enfant dans sa crèche

"Près de Marie se penche l'ange venu du ciel."

L’ange qui voulait absolument voir l’Enfant dans sa crèche

La Vierge aux anges de William Bouguereau © Wikipedia

L’ange frappe à la porte
De l’étable, elle grince un peu,
Violon mal accordé,
Et laisse passer le vent, glacé,
Qui souffle sur le peu de feu
De sarment, de branches mortes,
D’un chevron brisé,
Qui réchauffe le nouveau-né,
Réchauffe, un peu, l’enfant-Dieu.
L’ange aux ailes de neige
Franchit la porte
Et dit : « Que Dieu vous protège,
Joseph, et vous madame Marie,
Sainte Vierge Marie,
Bienheureuse mère de Dieu !
J’apporte pour le petit, votre enfant Jésus,
Un lange, imprégné de Ciel,
Et par mes frères de là-haut tissé, cousu,
Notre cadeau de Noël.
À la lueur de ce cierge,
Comme il fait sombre dans cette auberge
Qui n’est qu’un creux dans la montagne !
Et froid ce soir sur la terre,
Permettez, sainte Marie,
Sainte Vierge,
Qu’avec vous je lange
L’Enfant que Dieu vous envoie
Et qui est Dieu lui-même.
Me ferez-vous cette joie
Telle que je n’en aurais de plus grande au ciel Tout au long de l’éternité ?
Il neige, il neige encore sur Bethléem.
Et près de Marie se penche
L’ange venu du ciel
Pour emmailloter l’enfant
Cependant qu’un peu de vent
Dans l’étable, fort démunie,
Fait trembler un peu la bougie
Dont Joseph éclaire Marie
Et l’ange aux ailes de neige.
© Le Centurion
© Le Centurion

Méditation de Noël, In illo tempore, par Claude-Henri Rocquet, Le Centurion, 2014, 192 p., 14 euros.

Publicité
Publicité