Voyage

Évangélisation : les catholiques américains à l’assaut du monde numérique

Suivez le voyage d’Agathe et Jean-Baptiste à la rencontre des chrétiens d’Amérique.

Évangélisation : les catholiques américains à l’assaut du monde numérique

Lire l’épisode précédent du voyage d’Agathe et Jean-Baptiste : La France devrait-elle s’inspirer de l’Église américaine ?


30 novembre 2016

La petite ville californienne d’Escondido renaît depuis quelques années : les commerces se développent, de nouveaux bâtiments émergent, la jeunesse est de retour. La raison de cette renaissance est l’arrivée de l’université John Paul the Great, que nous visitons aujourd’hui. Fondée il y a dix ans, elle compte aujourd’hui 350 étudiants. Elle s’est donnée pour mission de former des catholiques aux métiers de la production audiovisuelle, pour « impacter » la culture et les médias.

Une réponse au défi de la nouvelle évangélisation

Nous rencontrons le fondateur de ce lieu, Derry Connolly, qui nous en raconte l’histoire. Et cette histoire commence en 2000, alors qu’il visite l’université franciscaine de Steubenville (Ohio). Touché par la foi brûlante des étudiants du campus, et par leur enthousiasme à la partager, il décide de créer une université catholique à San Diego sur le même modèle. Du fait du dynamisme de l’industrie de l’image et du cinéma dans cette région (à peine deux heures d’Hollywood !), et du climat favorable à l’entreprenariat, il choisit de centrer la formation sur le business et l’usage des nouveaux médias (TV, radio, cinéma…). Cette université contribue ainsi à la nouvelle évangélisation, si chère à Jean-Paul II : elle porte naturellement le nom de ce saint de notre temps qui encourageait l’usage des nouvelles technologies de communication pour porter le message de l’Église au plus grand nombre.

Derry nous explique les enjeux d’une telle école : « C’est un vrai challenge de témoigner de sa foi dans le monde du cinéma. Par exemple, une ancienne étudiante, qui travaille aujourd’hui dans une maison de production, avait un jour entre les mains un scénario de film dont plusieurs scènes n’étaient pas vraiment éthiques. Elle aurait pu refuser, au nom de sa foi, de travailler sur ce film ou pour ce producteur ; mais au lieu de cela, elle a su trouver des arguments convaincants sur le plan philosophique et artistique pour le modifier. Elle a su montrer que ces scènes n’apportaient rien à l’intrigue du film, qu’elles ne permettaient pas de se concentrer sur le fil rouge de l’histoire. C’est cela que nous souhaitons : des chrétiens dans le monde qui témoignent, par leur travail, par leur manière d’être, et qui argumentent pour défendre leurs valeurs. »

Le cursus universitaire et les débouchés

L’ambition du directeur est de former des leaders capables de transmettre les valeurs de la foi chrétienne dans la culture, mais aussi de former des communicants créatifs qui puissent travailler au service d’organisations chrétiennes.

Ces études supérieures, reconnues par l’État, durent trois ans. Il est possible de les poursuivre pour valider cinq années d’études. Au programme, des cours de business et de management, des cours de production, de vidéo et d’écriture de scénario, mais aussi de cours de théologie, de philosophie, et d’évangélisation.

Les enseignants sont des professionnels du cinéma, et impliquent les élèves dans leurs projets. Ainsi, en se promenant dans les couloirs, on peut admirer des affiches de films auxquels les élèves ont contribué.

Une fois diplômés, certains jeunes travaillent à Hollywood, dans une maison de production ou dans un studio. D’autres montent leur propre entreprise. D’autres encore travaillent au sein de paroisses ou d’institutions chrétiennes. Un blog, que vous pouvez retrouver ici, leur permet de partager leurs expériences et leurs reflexions sur l’actualité du cinéma.

Après avoir assisté à la messe proposée chaque jour aux étudiants, nous visitons le campus avec Chas, ancien diplômé qui travaille aujourd’hui pour l’université : studios et décors de films pour les travaux des étudiants, salles de montage, salles de cours, laboratoire de modélisation pour réaliser en 3D des décors et personnages de jeux vidéo… Tout le matériel est renouvelé régulièrement afin de rester à la pointe. De nouveaux bâtiments viennent d’être acquis pour accueillir des effectifs en constante croissance.

Pour terminer, nous avons la chance de découvrir plusieurs travaux d’étudiants : un court métrage, et une collection de mangas retraçant la vie de saints et éditée depuis. De belles démarches qui visent à ancrer la foi chrétienne dans le paysage culturel ! Nous repartons bluffés et encore plus convaincus que l’expression artistique est un incroyable outil pour témoigner de sa foi.


Pour soutenir Agathe et Jean-Baptiste dans leur projet, il est possible de leur faire un don directement sur CredoFunding, le site de financement participatif chrétien : https://www.credofunding.fr/fr/projet-credor


Publicité
Publicité