Aleteia

Du jamais vu au Pakistan : l’initiative exceptionnelle du gouvernement pour soutenir les chrétiens persécutés

©NARINDER NANU / AFP
Indian Sikh devotees gather at the railway station at Attari, some 35kms from Amritsar on November 12, 2016 as they prepare to leave on a Pakistani train bound for Lahore to mark the 547th birth anniversary of Guru Nanak Dev. Thousands of Sikh pilgrims are travelling to Nankana Sahib in Pakistan to celebrate the 547th birth anniversary of Sri Guru Nanak Dev which falls on November 14. Guru Nanak was the founder of the religion of Sikhism and the first of ten Sikh Gurus. / AFP PHOTO / NARINDER NANU
Partager
Commenter

Le but est d’envoyer un message fort aux extrémistes qui ne tolèrent aucune autre religion.

Dans un pays comme le Pakistan où les violences contre les chrétiens constituent un grave problème, on n’avait encore jamais vu ça : un train spécial sillonnera le pays pour promouvoir la tolérance religieuse à l’occasion d’une festivité chrétienne, habitude généralement réservée aux musulmans ! Pour Noël, le gouvernement a en effet donné son feu vert au ministre des chemins de fer, Khawaja Saad Rafique, et à celui des droits de l’homme, Kamran Michael, pour lancer l’initiative dont le but est d’envoyer un « message fort » aux extrémistes qui ne « tolèrent » aucune autre religion.

Ce train « spécial Noël »  sera formé de cinq wagons décorés de messages invitant à « la tolérance religieuse, à la fraternité et à l’amour », mais surtout « soulignera la contribution des chrétiens à la vie du pays », précise l’agence UcaNews, l’agence catholique de référence en Asie. Départ du train le 22 décembre, à Islamabad, et arrivée le 24 décembre à Lahore, après deux étapes à Peshawar et Rawalpindi.

Une occasion unique mais la seule…

« Il s’agit d’une occasion unique pour promouvoir une campagne d’harmonie et de paix », en convient le secrétaire de la commission pour les communications sociales des évêques du Pakistan, le père Qaiser Feroz. Ce dernier a déclaré apprécier « l’aspect inédit » de cette initiative, d’habitude réservée aux festivités musulmanes, mais l’apprécierait encore plus si « le gouvernement ouvrait d’autres voies » pour faire passer ce message de tolérance que certaines lois, comme les lois contre le blasphème, ne favorisent pas. Ces dernières, au contraire, en affrontant avec beaucoup de légèreté les accusations, souvent « totalement arbitraires » estime le père Feroz, deviennent alors « un véritable outil de persécution » contre les chrétiens.

Et Asia Bibi ?

De citer alors l’exemple d’Asia Bibi, la chrétienne mère de cinq enfants, condamnée à mort pour un simple verre d’eau, toujours en attente de son dernier jugement devant la cour suprême, après un énième renvoi en octobre dernier, face aux menaces des groupes radicaux qui réclament son exécution immédiate. Cette année encore, Asia Bibi sera en prison pour Noël. On ne saurait oublier son message de Noël, l’année dernière, qui avait ému le monde entier malgré l’abominable calvaire subi depuis 7 ans : « Noël est la fête de la grâce de Dieu. Je pardonne à mes persécuteurs, à ceux qui ont fait contre moi de fausses accusations et j’attends leur pardon ».


Lire aussi : Condamnée à mort pour un simple verre d’eau


Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]