Aleteia

Le pape François serait-il superstitieux ?

Partager
Commenter

Soufflant une bougie trois jours avant ses 80 ans, le Saint-Père s'est livré à quelques confidences à l’audience générale...

« Souhaiter un anniversaire à l’avance porte la poisse », a estimé en plaisantant le pape François, à l’audience générale de ce mercredi, après avoir remercié les fidèles pour leurs vœux, trois jours avant la date, soit le 17 décembre prochain, à l’occasion de ses 80 ans.

Au début de l’audience, un gâteau lui a effectivement été présenté par quelques pèlerins. Il a soufflé la bougie qui était dessus. À la fin de la rencontre, dans la Salle Paul VI, ce sont ses collaborateurs qui se sont approchés et lui ont transmis les vœux de pèlerins de différentes nationalités. En saluant les fidèles avant de les quitter, le Pape n’a pu s’empêcher de plaisanter en leur disant : « Je vous remercie tous pour vos vœux (…) Mais je vais vous dire une chose qui va vous faire rire : dans mon pays, faire des vœux à l’avance porte la poisse ! Et celui qui le fait on dit qu’il est un porte-malheur ! ».

Une boutade ?

Cette boutade, dite en passant et en riant, sonne comme un petit pincement, quand il y a quelques jours, dans des confidences au père jésuite Antonio Spadaro, directeur de la revue italienne La Civiltà Cattolica, rapportée par la presse italienne, le Saint-Père a déclaré avoir « la vague sensation » que son pontificat ne durerait pas longtemps, « 4 ou 5 ans (…) Je me trompe peut-être mais j’ai cette sensation que le Seigneur m’a mis ici pour peu de temps (…) mais c’est une sensation, c’est pourquoi je laisse toujours des portes ouvertes », a-t-il aussitôt ajouté.

Pour ses 80 ans, le directeur de la revue des jésuites, en Italie, a monté une vidéo Papa Francesco : come Dio commanda (Pape François : comme Dieu l’a voulu) diffusée sur la chaîne satellitaire Sky atlantic, le 11 décembre dernier, sur autorisation du Pape, bien entendu. Le docu-film raconte l’homme, ses idées racontées sans médiations, et montre des images inédites de ses rencontres avec les fidèles :

« Lorsque que j’éprouve des émotions, a confié encore le Pape au père Spadaro, je me renferme et je laisse cuire à petit, très petit feu. Et puis Il apparaît. Je me protège beaucoup des émotions parce que … je ne sais pas … par pudeur, une pudeur masculine, machiste ?… Je ne sais pas ! ».

Cette année, n’oubliez pas, pour les 80 ans du Pape, le Vatican a ouvert une boîte mail spéciale PapeFrancois80@vatican.va (pour les francophones) et un hashtag #Pontifex80.

 

 

Catéchèse du Pape

En cette troisième semaine de l’Avent, temps de l’attente avant Noël, l’audience générale de ce mercredi était placée sous le signe de la joie, la joie de celui qui attend avec confiance la venue du Seigneur : une «  joie intérieure » de savoir que « le Seigneur a effacé mes péchés, m’a pardonné, a de la miséricorde pour moi, est venu me sauver », soit « tout ce qui fait la joie de Noël », a expliqué le Saint-Père en poursuivant ses enseignements sur l’espérance chrétienne, commencés mercredi dernier.

La joyeuse nouvelle de Noël

« Qu’il est laid de voir un chrétien qui a perdu toute espérance », un chrétien qui « n’a devant son cœur qu’un mur  et croit que tout est fini pour lui », s’est exclamé le Pape. Non, « soyons des hommes et des femmes d’espérance », qui se laissent « toucher par Dieu » devant la crèche, invite-t-il dans ses salutations aux pèlerins de langue française venus de différents pays. Car, insiste-t-il, même « lorsque tout semble perdu et que la foi chancelle face à tant de réalités négatives », retentit toujours cette joyeuse nouvelle de Noël : « Dieu vient, et il refait toute chose nouvelle ; le mal ne triomphera pas toujours, le désespoir est vaincu ». Chacun de nous, a exhorté le Pape, est donc « appelé à se réveiller (…) à devenir, pour les autres, des messager de paix, de justice et de vérité ».


Lire aussi : Approchons-nous de la crèche et rayonnons de joie


 

 

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]