Aleteia

« Gardez précieusement mon alliance de mariage » : la demande glaçante d’Alan Ruschel, rescapé du crash

© RAUL ARBOLEDA / AFP
© RAUL ARBOLEDA / AFP
Partager
Commenter

Hospitalisé en état de choc, le défenseur brésilien du club de Chapecoense n’avait de mots que pour sa famille.

Le défenseur latéral gauche du club de Chapecoense, Alan Ruschel, l’un des cinq survivants du crash de l’avion transportant le club brésilien à Medellin (Colombie), était surtout préoccupé par sa famille lorsqu’il arriva, en état de choc, à l’hôpital de la ville colombienne de La Ceja.

Avant d’entrer dans la salle de chirurgie, où il devait être amputé de la jambe droite, Alan a adressé une demande poignante à l’équipe médicale de l’hôpital : il a seulement demandé que l’on garde précieusement son alliance de mariage.

Amanda, sœur de l’athlète, a indiqué à travers son compte Instagram que l’état d’Alan était « stable » : « Grâce à Dieu, Alan est à l’hôpital, son état est stable. Nous prions pour tous ceux qui n’ont pas été encore secourus, et demandons la force pour toutes les familles. Situation compliquée, difficile. Dieu seul peut donner la force. Merci, Dieu ».

Le mardi matin 29 novembre, l’avion transportant 81 personnes s’est écrasé tragiquement dans une région montagneuse, alors qu’il se trouvait à proximité de l’aéroport de Medellin. Le club de Chapecoense devait disputer ce mercredi sa première finale d’un match international, la Copa Sudamericana, contre l’Atlético Nacional, de Colombie. Outre la délégation du club brésilien, de nombreux journalistes avaient pris place dans l’avion ainsi que des invités et les membres de l’équipage.

 

 

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]