Mode de vie

5 façons de trouver la paix au milieu du chaos

Il faut parfois savoir changer ses habitudes pour surmonter les moments difficiles !

5 façons de trouver la paix au milieu du chaos

Ces dernières semaines, les réseaux sociaux m’ont mise à bout de nerfs. Toute la haine, le dénigrement, les propos alarmistes, les stéréotypes, l’agressivité, les moqueries que j’ai lus ces derniers temps, ont suffi pour que je me désinscrive de Facebook et Twitter pour les prochains mois.

Je cherche la paix dans un monde complètement divisé et agressif, et je suis sûre de ne pas être la seule. J’ai donc pensé à partager avec vous quelques unes de mes astuces pour la trouver :

1. Prenez le temps de souffler, de prier

« Prier ne nous empêche pas de voir le monde, mais transforme notre vision du monde. » Thomas Merton

Très peu de personnes prennent le temps de respirer profondément avant de parler quand elles se sentent très anxieuses. Il ne s’agit pas de s’arrêter quelques secondes, mais plusieurs heures. Afin de pouvoir souffler et réfléchir avant de répondre aux autres comme le ferait le Christ, nous devons prier. Plus nous sommes angoissés, plus nous devons prendre le temps de le faire. Si nous prions tous ne serait-ce que trente minutes par jour, cela changerait le monde.

2. Prenez un café avec quelqu’un qui a des opinions différentes des vôtres

« Si vous voulez obtenir la paix, ne parlez pas à vos amis. Parlez à vos ennemis. » Sainte Mère Teresa de Calcutta

La plupart d’entre nous connaissons et aimons au moins une personne (espérons que ce soit plus) qui ne partage pas les mêmes opinions que nous en matière de politique et de religion, voire dont les idées nous choquent. Invitez cette personne à sortir. Parlez-lui. Écoutez-la. Vous ne serez peut-être pas d’accord avec tout, mais vous en sortirez plus compréhensif et plus compatissant. C’est cela dont notre monde à besoin.

3. Soyez la « lumière du monde » (Mt 5, 14)

« Les ténèbres ne peuvent pas chasser les ténèbres, seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine, seul l’amour le peut ». Martin Luther King

Nous sommes appelés à tout faire dans la chrétienté. « Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent » (Mt 5, 44).

Ces ordres bibliques restent vrais, que nous commentions anonymement quelque chose sur Internet ou que nous répondions à un proche dont nous ne partageons pas les opinions le jour de Noël. Aimez ceux que vous détestez. Soyez la lumière, virtuellement ou dans la vie réelle que ce soit en défendant les plus vulnérables, en faisant du bénévolat pour une cause qui vous tient à coeur, ou simplement en faisant rire quelqu’un.

4. Demandez à Dieu de vous dévoiler d’où viennent vos blessures

« Il s’approcha de la victime, versa de l’huile et du vin sur ses plaies et lui fit un bandage. » (Luc 10, 34)

Nous avons tous des blessures qui affectent notre façon d’agir au quotidien, face à nos proches et aux internautes. Lorsque je réagis à quelque chose avec angoisse, peur ou colère, j’en demande la raison à Dieu. Souvent, il me rappelle un événement de mon passé qui a eu un impact sur ma façon d’interagir avec les autres. Savoir d’où cela vient n’empêche pas ma réaction, mais cela l’apaise. Puis je demande à Dieu d’imbiber mes blessures d’huile et de vin, et de les panser comme l’a fait le bon samaritain pour l’homme blessé sur le bord de la route. Priez : « Bon Samaritain, puisses-tu guérir les blessures de mon coeur, pour que je puisse moi-même guérir les autres ». Personne n’est blessé au point de ne pas pouvoir recevoir le toucher curatif de Dieu.

5. Trouvez le temps pour le silence

« Le silence est un élément crucial de la communication. En son absence, les mots riches de contenus ne peuvent pas exister. Dans le silence, nous parvenons mieux à nous écoutez et à nous comprendre ; des idées naissent et s’approfondissent. » Pape Benoit XVI

En tant qu’êtres humains, le silence nous est essentiel pour acquérir de la profondeur et pouvoir entendre la voix de Dieu. Qu’est-ce que cela signifie dans notre monde médiatique ? Cela signifie que nous avons parfois besoin de faire un peu de place pour le silence dans nos vies, et prendre de la distance par rapport à tout ce qui nous distrait. Ce dimanche, l’Avent commence et je resterai loin de Facebook et de Twitter, pour retrouver mon équilibre et ma paix intérieure. C’est ma façon d’inclure plus de silence dans ma vie. Quelle sera la vôtre cet Avent ?