Le calendrier de l'Avent

Aux origines du sapin de Noël

Replongez-vous dans les traditions de Noël !

Aux origines du sapin de Noël

© Adriana Varela Photography/Getty Images

« Mon beau sapin, roi des forêts, que j’aime ta verdure ! » Sans trop y réfléchir, ce vieux chant populaire monte à nos lèvres tandis que nous plaçons sur l’arbre de Noël une boule, une pomme, un ange ou une étoile.

Venu des contrées du nord de l’Europe et issu de traditions païennes, le sapin de Noël a mis du temps à s’imposer comme tradition chrétienne.

Ce n’est que peu à peu qu’il a reçu sa « verdure » persistante au cœur de l’hiver. Il est signe de la vie qui ne meurt pas.

Planté près de la crèche, le sapin de Noël laisse entrevoir le sens de l’Incarnation. Jésus, l’enfant, qui dort près de sa mère, est venu dans le monde pour rendre aux hommes l’accès à l’arbre de la vie, dont le péché avait effacé le chemin. Ainsi l’arbre de Noël fait penser à un autre arbre, celui de la croix, qui est l’arbre de vie, source de toutes bénédictions.

À l’origine, l’arbre de noël était décoré de pommes rouges, qui rappelaient l’abondance des fruits dans le Paradis. Aujourd’hui, il est souvent paré de guirlandes, de boues multicolores et lumineuses. Cette abondance est signe de joyeuse espérance. Comme l’arbre garde sa « verdure », la vie que le Christ nous apporte ne meurt pas, mais se déploie dans l’éternité bienheureuse. C’est là que l’enfant Jésus nous appelle à le suivre.


Pour lire l’Évangile du jour, c’est par ici
Pour retrouver tous les articles de notre calendrier de l’Avent, c’est par là